Bonnard, l’esprit et la couleur

Bonnard, l’esprit et la couleur

Exposé dans le monde entier, Bonnard a fort heureusement un musée près de chez nous, au Cannet. Le musée éponyme rouvre enfin avec une nouvelle exposition consacrée au peintre : Bonnard, Le Cannet, une évidence. Soit 25 ans d’oeuvres palpitantes de couleur.

Rouge, orange, jaune, rose, violet… Le peintre Pierre Bonnard aime les couleurs qui claquent. Plutôt celles du sud que de sa région parisienne
natale. Guère étonnant qu’il ait fini par poser pinceaux et chevalet sur la Côte d’Azur, et plus précisément au Cannet. Il y restera d’ailleurs jusqu’à la fin de sa vie, réalisant plus de 300 oeuvres pendant 25 ans. Des oeuvres magistralement inspirées, grâce à cette lumière si particulière et à ces paysages si renversants. Créé en 2011, le musée Bonnard avait bien sûr été contraint de claquemurer ses tableaux des semaines durant.

Avec l’exposition Bonnard, Le Cannet, une évidence, le musée signe une réouverture haute en couleur. Mais pas seulement, car elle se veut un “parcours repensé” selon différentes périodes de celui qui connut le succès d’abord comme affichiste. Nabi japonisant, photographe malicieux des instants familiaux joyeux, impressionniste, chantre du gris parisien, Bonnard oeuvre aussi en Normandie avant de céder à l’appel du Cannet, tout en s’adonnant à de nombreux voyages. Le fil rouge pendant 50 ans restant sa compagne Marthe, mille fois représentée, habillée, mais le plus souvent nue. Au cours de cette exposition, vous aurez l’occasion de (re)voir le célèbre Nu orange, peint après le décès de Marthe, qui explose de tons et nuances vifs. Bonnard et la couleur ? Une évidence.

4 juil au 1er nov, Musée Bonnard, Le Cannet. Rens: museebonnard.fr