Rade Side plie, mais ne rompt pas

Rade Side plie, mais ne rompt pas

Contre vents et marées, le Rade Side Festival résiste. Si seuls 2 de ses 8 concerts sont maintenus en ces temps de houle, l’événement organisé par Tandem aura bien lieu à Toulon, les 14 et 15 octobre.

Le 16 octobre, le RCT jouera sa finale de Challenge Cup face à Bristol. Pourtant l’événement de la semaine ne sera pas sportif pour une partie des Toulonnais, mais culturel. C’est un doux tandem, Violet Arnold et Cyril Catarsy, qui ouvrira le bal au Théâtre Colbert. Autour du film d’animation The Bear, le duo OCO racontera en musique, et avec humour, la rencontre extraordinaire entre une petite fille et un ours polaire. Loin du simple récit, c’est un véritable voyage que proposent les deux artistes. Guitare et piano bercent le public au cours d’un ciné-concert où poésie et instruments se mêlent en douceur. Une histoire merveilleuse qui fera frissonner petits et grands.

De toute évidence, le grand moment du Rade Side sera le concert de La Grande Sophie. Avec son dernier projet, son 8e, sobrement intitulé Cet instant, la chanteuse offre une oeuvre décomplexée et contemporaine. Pour la première fois, Sophie compose la majorité de ses titres au piano, laissant de côté son éternelle guitare. Il en ressort une intimité fugace, ode au risque et à la liberté, qui redéfinit les contours de la pop. En mariant synthétique et acoustique, l’artiste slalome entre rythmiques métronomiques, ambiance dansante, piano-voix et chant a capella. Une prise de risque incontestablement réussie pour un concentré de talent en neuf titres. Pourquoi seulement neuf ? “Je voulais que le disque passe aussi vite que ce moment présent impossible à attraper. Un instant. Et qu’on arrive à son terme en se disant : déjà ?” Pour ne pas rater cet instant, rendez-vous le 15 octobre au Théâtre Liberté.

14 & 15 oct, Théâtre Colbert & Théâtre Liberté, Toulon. Rens: radeside.com

(photo : La Grande Sophie © Simon Kerola)