Les murs reculent au Musée Matisse

Les murs reculent au Musée Matisse

Après la grande exposition Matisse Métamorphoses qui a permis au grand public de découvrir un pan méconnu de la création du maître, son oeuvre sculpté, place à une nouvelle exposition dès le 9 octobre : Les Murs reculent, dialogue entre artistes contemporains et oeuvres de la collection du Musée Matisse de Nice.

Une nouvelle facette de l’artiste est à découvrir dans cette exposition présentée par Claudine Grammont, directrice du Musée Matisse. Une facette qui évoque la postérité de l’artiste dans la seconde moitié du XXe siècle, et notamment la lecture abstraite de son oeuvre.

Pourquoi Les murs reculent ? Ce titre s’inspire d’une citation de l’artiste à son gendre, le critique d’art Georges Duthuit, à propos du fauvisme. Henri Matisse affirmait que “Le fauvisme est venu du fait que nous nous placions tout à fait loin des couleurs d’imitation et qu’avec des couleurs pures, nous obtenions des réactions plus fortes.” Le fauvisme, mouvement dont Henri Matisse est le précurseur et le plus important représentant, prête à la couleur la tonalité d’une émotion et d’une sensation. Par l’utilisation de la simplification, de la stylisation, de la synthèse et de la couleur comme seuls sujets de la peinture, Matisse va influencer les nombreux peintres figuratifs ou abstraits qui se réclameront de lui et de ses découvertes, et notamment ceux de l’abstraction américaine. La touche de Matisse, soit sa manière de poser la couleur avec un sens aigu de la surface et la conscience de sa respiration, fut un autre apport essentiel. C’est à travers le spectre de cette première lecture américaine que l’art de Matisse pourra par la suite inspirer les artistes français de la génération des années 1960.

18 artistes américains et européens dialogueront sur les murs avec un choix d’oeuvres de la collection du musée : Jean Arp, Joseph Albers, Morris Louis, Ellsworth Kelly, Shirley Jaffe, Al Held, Frank Stella, Richard Serra, Aurélie Nemours, Simon Hantaï, Raymond Hains, Jacques Villeglé, Claude Viallat, Daniel Buren, Pierre Buraglio, Bernar Venet, Louis Cane, Noël Dolla. Une exposition rendue possible grâce à la générosité du MAMAC, de la Fondation Maeght, de l’Espace de l’Art Concret, et avec le soutien des artistes eux-mêmes.

Musée Matisse, Nice © D. R.

8 oct au 31 mars, Musée Matisse, Nice. Rens: musee-matisse-nice.org

(photo : Ellsworth Kelly, Red, Yellow, Blue, 1963, Huile sur toile, 231 x 231 cm, Fondation Marguerite et Aimé Maeght, Saint-Paul-de-Vence © Ellsworth Kelly Foundation, Courtesy Matthew Marks Gallery © DR)