On les appelait “nez rouge”

On les appelait “nez rouge”

Ils ne passent jamais inaperçus, grimés de la tête aux pieds et affublés de leur gros nez rouge. Les clowns sont au cirque ce que la gastronomie est à la France. Personnages centraux, ils fascinent autant qu’ils divisent. Les clowns font l’objet d’un focus au Carré Sainte-Maxime.

Dans la théorie, ils enchaînent les gags à un rythme effréné dans le but de faire s’esclaffer le public, mais en coulisse les clowns trimballent leurs doutes, leurs peurs. Parfois, ce sont même des gens tristes à l’intérieur. Et pourtant, une fois sur scène, il faut porter le masque du rire… Le Carré Sainte-Maxime organise un zoom sur ces artistes avec deux spectacles en quatre jours, et des animations avant et après les représentations pour les plus jeunes.

Lancement le 20 octobre avec un clown globe-trotter, figure internationale du mime, à l’affiche du spectacle Rien à dire : Leandre Ribera, nez rouge tout terrain s’inspire du cinéma muet pour donner vie aux fantômes qui l’accompagnent, lui, le clown solitaire et émouvant. Sans prononcer un mot, il nous transporte dans une maison sans murs et partage sa vie en mêlant humour, rêves, facéties et émotion.

Quatre jours plus tard, ce n’est pas un, mais trois clowns qui fouleront les planches. Rendez-vous donc avec la Cie l’Entreprise. Pour Les Clowns, le metteur en scène François Cervantès a réuni la touchante et fantasque Arletti, le fruste et ronchon Boudu et Zig, l’hypersensible et lunaire. À eux trois, ils se lancent le pari fou de réinterpréter Le Roi Lear de Shakespeare. En mêlant leur univers à la mythique pièce, nos trois compères lui donnent un coup de jeune… à leur sauce. Chacun se croise, se heurte, se dispute et tous s’accordent dans un joyeux bordel. Qui a dit que les clowns ne sont pas de grands tragédiens ?

Rien à dire : 20 oct 20h30 / Les clowns : 24 oct 20h30. Carré Ste-Maxime. Rens: carre-sainte-maxime.fr

(photo : Les Clowns © Christophe Raynaud de Lage)