Photo(radio)graphies d’une vie

Photo(radio)graphies d’une vie

L’histoire de Sylvie Saux est une leçon de vie. Modèle photo, elle passe aujourd’hui de l’autre côté de l’appareil pour montrer et évoquer son cancer du sein, avec l’exposition In situ, à l’occasion du festival Fotovar et d’Octobre Rose.

Septembre 2019, on m’a appris que j’étais atteinte d’un cancer du sein. La maladie est diagnostiquée tôt dans sa progression facilitant les soins et la guérison. Cela ne dure que quelques mois sans trop de souffrances“, indique Sylvie Saux. L’exposition généreuse, témoignage de sa propre histoire, qu’elle présente les 24 et 25 octobre dans le hall du Théâtre de l’Esplanade, à Draguignan, devrait — souhaitons-le — éclairer et décider certaines femmes à se faire dépister, car “c’est la seule façon de se prémunir : la prévention est le seul moyen de limiter l’avancement de la maladie. En 2018, 58 000 cancers du sein ont été dépistés en France. L’image pour moi était le meilleur moyen de partager, afin d’éviter la peur des mots : cancer, rayons, chimiothérapie… Pour montrer une réalité qui loin d’être effrayante est tout à fait lisible. Rien d’angoissant, juste le déroulé de cette aventure dont je me serais bien passée, mais qui, je l’espère, donnera l’envie, le courage et rassurera un maximum de femmes afin qu’elles se fassent suivre par un médecin, mais aussi pour qu’elles apprennent à se surveiller : palpation, observations… On peut vaincre le cancer, j’en suis la preuve n’ayez pas peur, prenez soin de vous, prenez-vous en main“. Sylvie Saux fait partie des 40 photographes dont les travaux seront visibles durant le festival.

24 & 25 oct, hall du Théâtre de l’Esplanade, Draguignan. Rens: fotovar.net