Pomme de reinette…

Pomme de reinette…

Et Pomme d’Api ! Cette opérette d’Offenbach, où l’on retrouve la propension du compositeur français à passer en un instant du bouffe à la tendresse, du rire à la mélancolie, est l’une des deux oeuvres présentées par l’Opéra de Toulon, en conclusion des vacances d’automne, les 31 octobre et 1er novembre, et destinées à s’initier en famille à l’art lyrique. La seconde est Le Singe d’une nuit d’été de Serpette, avec son univers proche de celui Chaplin dans Le Cirque. “Ces deux pièces sont réunies par un décor unique à transformation qui passera, sous les yeux du public, de la loge de cirque de l’oeuvre de Serpette, à l’intérieur bourgeois demandé par celle de Jacques Offenbach, retrouvant ainsi l’esprit du Théâtre de Foire où l’opéra-comique est né au 18e siècle et qu’Offenbach aimait tant“, indique le metteur en scène Yves Coudray.

Rens: operadetoulon.fr

(photo : maquette Pomme d’Api)