La minute antique

La minute antique

Curieux titre, me direz-vous. Christophe Ono-dit-Biot (parfois abrégé en CODB), né au Havre le 24 janvier 1975, est journaliste et écrivain. Il est directeur adjoint de la rédaction de l’hebdomadaire Le Point, où il est notamment responsable des pages Culture. La Minute Antique est son 6e roman.

Pour CODB, mythologies grecques et latines nous permettent de lire notre monde contemporain. “Sommes-nous débiteurs de nos mythes ? Devrions-nous être à leur hauteur ? Je ne sais pas. Mais le fait est qu’ils nous font réfléchir” (La Minute Antique, p. 14). De “Et Emmanuel Macron changea notre mythologie…” à “Au revoir Jupiter ?”, nous nous demandons si Catilina, fascinant agitateur de la Rome antique, n’avait pas quelques points communs avec Jean-Luc Mélenchon, si la princesse Philomèle, dans Les Métamorphoses d’Ovide, n’était pas la première des #MeToo, comment Romulus et Remus traitaient les migrants, que pensaient les Athéniens de la question du genre… Prêtez l’oreille à Tirésias, qui fut un homme et une femme… CODB montre, en un peu plus qu’une minute tout de même, avec malice et érudition, comment les Grecs et les Romains peuvent nous aider à mieux comprendre notre époque.

Ce livre a été écrit avant la crise de la Covid-19, mais Rome et la Grèce s’y connaissaient en épidémie. Ainsi, appelle-t-on “peste Antonine” l’épidémie qui frappa l’Empire romain à la fin de la dynastie Antonine, durant les règnes de Marc Aurèle et de Commode, entre 165 et 190. Elle doit son surnom à la dynastie qui dirigeait alors l’Empire romain : les Antonins. Quant à la peste d’Athènes, c’est le nom traditionnel sous lequel est désignée une épidémie qui toucha par vagues la Grèce antique de 430 à 426 av. J.-C.. Elle a été rapportée par Thucydide, dans le Livre II de son Histoire de la guerre du Péloponnèse. Et si ce livre n’avait concerné que la Grèce, on aurait pu l’appeler La Minute Attique

Je terminerai avec deux conseils gréco-romains :  gnothi seauton (connais-toi toi-même) et carpe diem quam minimum credula postero (cueille le jour présent sans te soucier du lendemain) !

La Minute Antique
Christophe Ono-dit-Biot
éditions de l’Observatoire