Projeter l’art par les fenêtres

Projeter l’art par les fenêtres

OVNI (Objectif Vidéo Nice) 2020 a du être annulé, mais il résiste. Sa fondatrice Odile Rédolfi persiste et signe avec un projet de Pia Maria Martin en collaboration avec des étudiants de la Villa Arson : elle présente en décembre à l’Hôtel Windsor de Nice (et en ligne) un projet innovant, populaire et tout compte fait vraiment gonflé.

Une résidence de création à l’hôtel Windsor a inspiré ce projet à l’artiste vidéaste Pia Maria Martin. Profitant des chambres inoccupées en cette période de crise sanitaire, l’artiste a eu l’idée d’utiliser les fenêtres des façades de l’hôtel comme des espaces de projections cinématographiques. À la nuit tombée, au cours de trois soirées, des films seront projetés de l’intérieur vers l’extérieur, de l’espace domestique vers l’espace public. Pia Maria Martin, en tant que professeur de vidéo à la Villa Arson, a invité ses étudiant.e.s à s’emparer de ce projet comme d’une proposition pour inventer une autre manière de travailler et d’être visible malgré toutes les restrictions actuelles. Cet événement OVNI Ouvre la fenête, organisé dans l’urgence de donner à la culture et à l’art une visibilité publique, se déroule en lieu et place du festival Objectif Vidéo Nice (OVNI) qui aurait dû démarrer fin novembre. Également à suivre en Facebook live, cette proposition est “un signe que la vie doit continuer, envers et contre tout” pour Pia Maria Martin et ses étudiants en art : Laura Alvergnat, Canelle Boillot , Vítor Carvalho Rezende, Gabriela Guyez, Ella Godfroy, Nana Gogitidze, Sarah Laouini, Lucas Lemme, Emma Nefzi, Vincent Nguyen The Hung, Pierre Moretti , Olivia Offel , Prunelle Pouplard, Anna Sabashvili, Valentine Stassart, Victoria Stipa , Yanis Vilmen, Jueon Woo, Tinhinane Zeraoui, Lili-Jeanne Benente.

17 au 18 déc 18h-21h, Hôtel Windsor, Nice & Facebook Live. Rens:  ovni-festival.fr

(illustration: © Victoria Stipa, Ovni ouvre la fenêtre, 2020)