4 nuits pour relire le monde

4 nuits pour relire le monde

Sur le thème Relire le monde, la Nuit de la lecture débute ce jeudi 21 janvier 2021, pour se terminer dimanche. Quatre nuits (et jours) pour réinventer le monde, s’évader, découvrir d’autres horizons, tout en restant chez soi. C’est l’avantage avec la lecture : tout est possible ! 

Avec les livres, il est possible de se faire peur, d’imaginer un monde où un sale virus aurait tellement bien fait son travail qu’il ne resterait plus grand-chose de l’humanité, sauf peut-être sa culture… C’est ce qu’à imaginé Emily St. John Mandel dans son excellent roman Station Eleven, sorti en 2016 et dont les ventes ont explosés en 2020, on imagine bien pourquoi. “La plupart des livres post-apocalyptiques que j’ai lus, comme La Route de Cormac McCarthy, que j’adore, se passent juste après la catastrophe“, explique la romancière canadienne. “J’ai donc eu envie de raconter quelque chose de différent et d’imaginer ce qui pourrait surgir du désastre.” En l’occurrence un monde où, après la chute de notre civilisation suite à une pandémie foudroyante, une troupe d’acteurs et de musiciens vont de communautés de survivants en communautés de survivants pour jouer du Shakespeare et prouver que survivre ne suffit pas (tiens, une étrange sensation de déjà-vu…), un monde où les livres sont de véritables trésors.

Illustration tirée de la couverture du roman Station Eleven d’Emily St. John Mandel

Lire pour se faire peur, c’est lire pour conjurer le sort en quelque sorte… Pour relativiser, pour se dire que la période qu’on vie actuellement n’est qu’un moment difficile parmi d’autres dans l’Histoire du Monde.

Car oui, la littérature dans toutes ses dimensions, dans ce qu’elle a de plus universel, permet également d’entrevoir un espoir, une éclaircie dans notre sombre période. Comme lorsqu’une jeune poétesse noire est invitée à déclamer un texte lors de l’investiture de Joe Biden, ce mercredi 20 janvier sur les marches du Capitole. Durant 5 minutes Amanda Gorman, 22 ans, a lu de sa voix claire, joué d’une gestuelle gracieuse, vécu pleinement, sa composition The Hill We Climb, écrite pour l’occasion. Un poème dans lequel elle appelle à l’unité et à la solidarité, mais interpelle aussi sur les épreuves à venir. Un poème qui fait une relecture du monde dans lequel elle a grandi, et plus particulièrement de l’Amérique qu’a “léguée” un Président totalement fou à toute une nation.

We’ve seen a force that would shatter our nation rather than share it,
Would destroy our country if it meant delaying democracy.
And this effort very nearly succeeded.
But while democracy can be periodically delayed,
It can never be permanently defeated
,
In this truth, in this faith we trust.

Nous avons vu une force qui détruirait notre nation plutôt que de la partager,
Détruirait notre pays si cela veut dire retarder la démocratie.
Et cet effort était à deux doigts de réussir.
Mais pendant que la démocratie peut être ponctuellement retardée,
Elle ne peut être vaincue de façon définitive,
Nous croyons en cette vérité, en cette foi.”

Bref, la littérature, les livres, la poésie, les BD, les contes, la lecture — peu importe la forme qu’elle prend ou qu’on lui donne — a ce pouvoir de nous transporter, de nous faire rêver, de nous faire peur, de nous faire imaginer tous les possibles. Et dans le contexte actuel, elle n’en est que plus nécessaire !

Relire le monde, c’est aussi relier le monde“, nous indique le Ministère de la Culture, à l’origine de la manifestation créée en 2017. Cette édition fera donc écho aux thématiques précédentes qui tentaient de mettre en valeur les nombreux liens que la lecture est capable de créer. En 2021, dans le contexte sanitaire que l’on connait, et avec les nouvelles habitudes sociales que nous avons dû mettre en place, c’est bien cette lecture qui tissera des liens entre chaque lecteur participant à l’événement, qu’il soit simple spectateur, animateur ou auteur, installé dans un lieu dédié ou chez lui devant son ordinateur, un livre à la main ou les yeux fermés à l’écoute de l’autre.

C’est pourquoi, durant ces 4 jours, rapprochez-vous de vos médiathèques municipales, de vos librairies de quartier, ou allez jeter un oeil au site internet dédié à cette 5e Nuit de la lecture, pour connaître le programme qui vous attend !