Sans frontières

Sans frontières

La capitale des parfums a décidé de prolonger un peu l’été avec un concert aux accents ibériques. Le 29 septembre prochain, les planches du Théâtre de Grasse seront le cadre du spectacle intimiste d’Olivia Ruiz baptisé Bouches cousues.

Les grands esprits ont l’habitude de dire “pour savoir où l’on va, il faut connaître d’où l’on vient”. Nos racines sont une part de nous, elles s’implantent quelque part à notre naissance et nous raccrochent à des lieux, des gens tout au long de notre vie pour façonner ce que nous sommes. La soirée du 29 septembre, c’est son Espagne que “La Femme chocolat” racontera dans Bouches cousues. Une destination estivale, chaude et ensoleillée, première ou dernière porte de l’Europe, selon le côté d’où l’on vient. C’est là-bas que l’artiste Olivia Ruiz trouve ses origines.

À la manière d’une thérapie, l’artiste cherche à renouer avec ses origines, elle la petite fille d’immigrés. Entre titres de son répertoire (J’traine les pieds, quedate…) en français et monuments de la musique ibérique (Porque te vas, Piensa en mi, Anda jaleo…), dans un concert tantôt chanté, tantôt chuchoté, Olivia Ruiz offre un moment en toute intimité, à la découverte de sa double identité. Dans la langue de ses ancêtres, elle évoque l’héritage de cette Espagne mutilée et pourtant si flamboyante. Une ouverture sur le monde dans une époque où nous avons plus que jamais besoin de tendre la main aux autres…

29 sep 20h, Théâtre de Grasse. Rens : theatredegrasse.com

(photo : Olivia Ruiz © Sydney Carron)