Saint-Laurent-du-Var : rire, s’évader, s’émerveiller

Saint-Laurent-du-Var : rire, s’évader, s’émerveiller

Après une longue crise sanitaire qui a bien failli avoir raison de la Culture, et dans un contexte international des plus inquiétants, la ville de Saint-Laurent-du-Var nous propose une saison culturelle 2022-2023 placée sous le signe de l’humour et de la langue française, pour nous permettre de rêver un peu.

« Rêver, nous évader, nous émerveiller, nous émouvoir, mais aussi nous rencontrer, partager nos sentiments et nos réflexions, croiser les générations« , indique Joseph Segura, Maire de Saint-Laurent-du-Var, dans son édito. Voici un peu les mots clefs de la saison culturelle 2022-2023 de la cité maralpine. Comme à son habitude, celle-ci se structure autour de quatre grands axes : la musique, le théâtre, les festivals qui jalonnent chaque saison, et les propositions adressées au jeune public, avec des spectacles qui permettront aux différentes générations de se retrouver, « en posant un regard apaisé sur tout ce qui nous environne. »

En avant la musique

Plus d’une dizaine de concerts et spectacles musicaux sont au programme, à commencer par Edison Pullas Villaroel, qui ouvre la saison le 30 septembre au Théâtre Georges Brassens. Musicien équatorien multi-instrumentiste, né à Quito, et diplômé du conservatoire international de musique Alfred de Vigny à Paris, il a sillonné le globe avec son répertoire traditionnel sud-américain (Pérou, Équateur, Cuba, Bolivie, Brésil, Argentine, Chili, etc.) et ses compositions personnelles. Il présentera toute la richesse et l’étendue de ce folklore avec pas moins de quinze instruments sur scène : guitare, ocarina, quena, flûtes de pan indienne, flutrion, flûte en os de tibia, et même une autre flûte indienne de 2,30m, la plus grande du monde ! Tiens, puisqu’on parle flûte, mais ici dans un tout autre registre, un duo original composée de Nati James, danseuse de flamenco et chanteuse, et de la musicienne Ludivine Issambourg présentera le spectacle Electrellas en février 2023. Un show singulier mêlant hip-hop, jazz, pop, beat-box… Rien que ça !

Du théâtre, en veux-tu, en voilà…

A mi-chemin entre concert et théâtre, les amoureux du grand Serge devraient adorer Gainsbourg confidentiel. Les Musiciens associés nous feront redécouvrir ce grand artiste, ses questionnements, ses turpitudes, son œuvre… Période jazz, avant Gainsbarre. Un spectacle musical original présenté au Festival Off d’Avignon en 2019, un gage de qualité ! D’ailleurs, la quasi-totalité des pièces de cette saison culturelle laurentines se sont jouées à Avignon… Et Molière, on en parle ? Cette année marque les 350 ans de sa mort et les 400 ans de sa naissance ! Alors, pour l’occasion, la Cie Les Nomadesques jouera Tout Molière ou presqueNotons que ces deux spectacles seront au programme de la Fête des Théâtres de Nice en octobre, tout comme Fausses notes, un huis clos au suspense haletant unanimement salué par la critique, et prélude macabre au Festival du Polar de Saint-Laurent-du-Var, dont votre journal La Strada est partenaire !

Un festival de festivals

Chaque année, Saint-Laurent programme un certain nombre de festivals, comme autant de marqueurs de sa saison culturelle. À l’automne, place au Festival du Polar donc, qui accueille depuis quatre éditions la crème des auteurs de polars francophones. La liste de ses présidents d’honneur plaide d’ailleurs pour lui : Bernard Minier, Olivier Norek, Karine Giebel. On attend avec impatience le nom de celui qui présidera cette 4e session qui se déroulera les 8 et 9 octobre à la salle Deboulle. On retrouvera aussi le festival Regard photographique, en partenariat avec l’association Kromatik, en mars 2023 dans différents lieux de la ville, le Mai des arts, le Festival de Théâtre de Saint-Laurent-du-Var, en partenariat avec la Cie Albatros, qui clôturera la saison en juin, et bien entendu le « doyen » : le Festival de la parole et du livre destiné aux plus jeunes. Une 25e édition qui rassemblera une bonne vingtaine d’auteurs et proposera des spectacles, du 24 au 26 novembre.

Pour toi, jeune public !

Porte étendard de sa programmation jeune public, le Festival de la parole et du livre ouvrira les festivités, avant que le théâtre Georges Brassens n’accueille une ribambelle de spectacles dont Inga l’aventurière de et par la Cie Miranda, Le Monstre au bois dormant de Sébastien Cypers, et tenez-vous bien, La belle lisse poire du prince de Motordu par la Cie Demain Existe. Que de souvenirs avec ces jeux de mots (tordus) qui ont bercé notre enfance et façonné dans nos mémoires un lexique riche et varié ! Un autre classique pour les plus petits, ce sera Pinocchio, en janvier, à partir de 4 ans. Puis tout au long de l’année, ces chères têtes blondes pourront s’inscrire à des stages artistiques durant les vacances scolaires, et squatter les bibliothèques de La Villa ou la Bibliothèque pour tous, ainsi que les animathèques de la gare ou des Pugets.

Alors, c’est décidé (ou presque), pour cette nouvelle saison culturelle, on revient dans le réel et on décroche de nos écrans (sauf pour consulter le programme détaillé bien sûr). Saint-Laurent-du-Var, porte de France, ouvre également en grand ses portes à la Culture. À nous de les pousser !

Rens: saintlaurentduvar.fr

photo : Fausse note © Guillaume Saix