Svalbard, une étoile dans la nuit

Svalbard, une étoile dans la nuit

Avec l’ouvrage Svalbard, une étoile dans la nuit, sorti en novembre, Férial rapporte des témoignages poignants de la fonte irréversible des calottes glaciaires si vitales à la régulation du climat. Rappelons que cette fonte est la source d’une augmentation potentielle de 60 mètres du niveau des océans et des mers d’ici la fin du siècle.

« Le Svalbard, perle des îles norvégiennes au pôle Nord aimante les hommes depuis la fin du siècle d’or. Un territoire hostile, sauvage, aux montagnes pointues« , occupé au fil des siècles par des hommes en mal de terre inconnue. Les baleiniers, explorateurs, trappeurs, mineurs et scientifiques, ont, tour à tour, exploité, exploré, documenté cette terre aux confins d’un monde perdu.

Sur les traces de tous ces pionniers, la photographe vençoise Férial, qui aime cultiver le paradoxe entre les soirées brûlantes des Nuits du Sud et ces expéditions extrêmes dans la banquise, a parcouru ces contrées lointaines à la beauté impressionnante. Elle nous les raconte à son tour, avec un magnifique album d’images et de textes inspirés, souvent poétiques. On découvre la capitale Longyearbyen « qui a la tête au pôle Nord couronnée d’étendues blafardes et peuplée d’une faune « bellissime » ». Au fil des pages, nous sont présentées d’autres villes de cet archipel hors du commun, accompagné d’un superbe bestiaire : « Bêtes à plumes, bêtes à poils, dans les eaux ou dans les airs, la boussole affichée au 78e parallèle est une région en or par sa diversité jusqu’à pléthore« .

Renard polaire isatis, phoques, morses, rennes sont évoqués, sans oublier un chapitre sur les cétacés – enrichi du poème The Whale, du fondateur de Sea Sheperd, Paul Watson – et surtout, en majesté, l’imposant ours polaire, « symbole incontestable de l’Arctique, animal totem emblématique, qui pourrait disparaître en un éclair ». Les oiseaux ont également leur place dans l’album : guillemots à flanc de falaises, fulmar boréal, sternes arctiques, entre autres. Préfacé par la glaciologue Heidi Sevestre, ce beau livre est également marqué par les textes de Sophie Galvagnon, armateur de navires polaires, et de Arthur Keller, systémicien, spécialiste des risques systémiques et des stratégies de résilience territoriale.

Svalbard, une étoile dans la nuit, Férial (Éditions Elytis)