Expérience filmique

Expérience filmique

Du 3 février au 28 avril, le Musée de Vence réunit Fernand Léger, Jacques Villeglé, Raymond Hains, Jérôme Allavena, Vincent Broquaire, Boris Labbé et Jeanne Susplugas au sein d’une même exposition : Images en mouvement.

Avant son ouverture au public, le commissaire de l’exposition Philippe Piguet en résume la genèse : « À peine le cinéma inventé, à la toute fin du XIXe siècle, que certains artistes plasticiens ont aspiré à en expérimenter le potentiel. Curieux d’outrepasser la nature statique de l’image, ils se sont emparés de tout ce qui leur permettait de la mettre en mouvement. Toute une production de films d’animation, de vidéos et d’installations s’est alors développée au fil du temps prenant en compte les avancées techniques, puis technologiques d’un monde en perpétuelle transformation« . 

Depuis quelques années, la culture du numérique a en effet modifié notre expérience et notre perception visuelle, et le cinéma, qui n’est plus seulement envisagé comme un spectacle, est aujourd’hui considéré par les artistes comme un outil pour concevoir et penser les images. Des images, reproductibles à l’envi, pouvant s’extraire de l’immobilité pour se mettre en mouvement, leur digitalisation permettant de s’affranchir des contraintes passées. L’exposition vençoise propose ainsi de présenter différentes expériences d’images animées contemporaines au regard de figures historiques de l’art tels Fernand Léger et le binôme composé de Jacques Villeglé et Raymond Hains : montage vidéo, invention bricolée d’un appareil hors norme, informatique, réalité virtuelle en sont autant de composantes. « Une façon synthétique et démonstrative de faire valoir la possibilité du ”mouvement des images” – titre d’une exposition culte, il y a quelques années, au Centre Pompidou« , conclut Philippe Piguet.

3 fév au 28 avr, Musée de Vence. Rens : museedevence.fr

photo : Boris Labbé, Kyrielle © DR