Lorsque la photo raconte le monde

Lorsque la photo raconte le monde

Du 3 février au 5 mai, la Villa Tamaris, Centre d’Art de La Seyne-sur-Mer, met à l’honneur 40 ans de photojournalisme, au travers du regard de l’un de ses plus grands représentants français : Pascal Maitre.

Donner à voir l’état du monde, montrer ce dont les gens se trouvent par trop éloignés, ce à quoi ils n’ont pas à penser, leur permettre de s’ouvrir à une vision globale du monde et de ses habitants, de découvrir et embrasser les problématiques de peuples et nations dont on ignore parfois tout… Voilà ce en quoi consiste le travail de Pascal Maitre, photojournaliste français ayant traversé le monde pour en ramener des images fortes, des images percutantes. De ses 40 années de carrière ont été extraits un ensemble de clichés aujourd’hui rassemblés à la Villa Tamaris, Centre d’art de La Seyne-sur-Mer, pour l’exposition Pascal Maitre. Lorsque la photo raconte le monde.

Né en 1955 à Buzançais, Pascal Maitre parcourt le monde depuis 40 ans, a photographié dans une quarantaine de pays, abordant par exemple les différents aspects de l’Afrique : les Humains et leur mode de vie, la politique et les conflits, mais également leurs traditions. Au-delà du continent africain, il a également effectué plusieurs photoreportages en d’autres zones du monde : le Proche-Orient, l’Afrique du Sud, la Sibérie et bon nombre de passages en Afghanistan pour documenter les moudjahids dans leur guerre contre les Russes en 85, Kaboul en 1992, Bamiyan et les grands Bouddhas en 1996, le commandant Massoud en 1998, les Hazaras en 2006, les talibans en 2020 et leur retour au pouvoir en 2022… Ayant travaillé avec de prestigieuses publications internationales telles que Géo, Paris Match, Le Figaro ou encore L’Express en France, Stern en Allemagne, National Geographic aux États-Unis, ses images factuelles et pleines d’humanité ont été exposées un peu partout et distinguées par tous. S’ajoute à cela une bibliographie étoffée, dont les sujets vont de Mon Afrique à La France du Rugby, et parlent tant de l’Humain que de ses attachements, de sa culture et des traditions ; rien d’étonnant pour quelqu’un qui a fait des études de psychologie.

De ses images en Afghanistan, des moudjahids jusqu’aux talibans, à ses plus beaux reportages sur l’Afrique, ou sur le thème de l’écologie, en passant par les premières images de son nouveau sujet sur la question du charbon, l’exposition, visible à la Villa Tamaris raconte ainsi quatre décennies de notre Histoire sous le regard d’un homme dévoué à la documentation de notre monde. Car lorsqu’on sait, on ne peut fermer les yeux.

3 fév au 5 mai, Villa Tamaris, La Seyne-sur-Mer. Rens : villatamaris.fr

photo: Niger, 2018 Agadez, école du courant islamique Zala © Pascal Maitre