Super NeS

Super NeS

Après MadeInParis, Benjamin Epps et Varnish La Piscine, Le 109 accueille en février une nouvelle « étoile montante » du hip hop francophone : NeS.

La question à se poser maintenant est : cette étoile continuera-t-elle de briller au firmament d’un rap qui voit les nouvelles signatures se succéder à un rythme si effréné qu’on peut se demander jusqu’à quel point le public pourra suivre ? Là est le revers de la médaille d’un genre qui a pris d’assaut tous les classements. D’autant que pour rester dans le game, de nombreux rappeurs semblent s’imposer une discipline stakhanoviste – checkez le nombre de galettes sorties par JuL : 21 albums et 10 mixtapes ! N’est-ce pas tonton Flynt qui rappait, il y a quelques mois, « y’a une nouvelle génération tous les jours, comme dans le foutre » ? 

NeS n’est pas encore au niveau du Marseillais (comptablement parlant), mais le jeune homme, du haut de ses 19 ans, a quand même sorti en avril dernier son 4e projet en l’espace de deux ans : Ça va aller. Pourtant, contrairement à son homologue phocéen, cet EP conçu avec le producteur Lil Chick apporte encore plus d’épaisseur à un univers déjà complexe. La cover donne un indice sur le contenu, le chemin parcouru sur cet opus sera plus froid, plus profond, dévoilant une facette plus sensible du rappeur. Il y a du Nekfeu chez lui, mais avec une vision plus positive du Monde dans lequel il évolue ! D’une voix déjà affirmée et pourvu d’une aisance technique certaine, le Francilien se démarque des standards du hip hop français, où la trap semble devenue la référence. Il parvient à mêler, à des textes privilégiant l’introspection, des sonorités old school et des sons quasi avant-gardistes flirtant parfois avec la new wave et l’électro. Six ans après la parution de son premier titre, et seulement huit après avoir craché ses premiers raps, NeS poursuit une trajectoire déjà pleine de maturité… pourtant si rafraichissante !

10 fév 20h30, Le 109, Nice. Rens : FB pandaevents

photo : NeS © Jeremy Baudet