Traité de la vie élégante 

Traité de la vie élégante 

«L’élégance travaillée est à la véritable élégance ce qu’est une perruque à des cheveux.» Cette punchline d’une autre époque est signée Honoré de Balzac, dans son Traité de la vie élégante, réédité aux éditions Fayard.

Publié dans la revue hebdomadaire La Mode, entre octobre et novembre 1830, au fil de cinq articles correspondant aux cinq chapitres, cet essai, en forme d’analyse et de critique de son époque, décrit malicieusement l’élégance, cette «grâce suffisante».  Bien plus qu’un apparat, la vie élégante est l’esprit d’un temps, un statut social qui «seul peut échapper au destin des médiocres», écrit Balzac. Oui, on est vraiment dans une autre époque ! Eh bien, les éditions Fayard viennent de rééditer, dans la collection 1001 Nuits, cette curiosité littéraire qui s’adresse aux esthètes, dandys et fashionistas, ainsi qu’aux amatrices et amateurs de l’immense auteur de La Comédie humaine. Cerise sur le Saint-Honoré, vous pourrez redécouvrir le texte critique de Laurence Fey, auteure (publiée chez Fayard, First éditions, Audacia éditions et Bayard jeunesse), doctorante en littérature, et super-rédactrice à La Strada.

Traité de la vie élégante d’Honoré de Balzac, postface de Laurence Fey (éditions Fayard / 1001 Nuits)