Cruel conte d’hiver

Cruel conte d’hiver

D’après Le Petit Robert, « se réfugier » signifie : se retirer en un lieu pour s’y mettre à l’abri. Mais est-on vraiment protégé lorsque nous fuyons notre pays ? Pour son 15e spectacle, la Cie Arts & Couleurs adapte l’un des Contes d’hiver de Grégoire Solotoreff : Casimir.

Casimir et sa famille se voient contraints de déménager et migrent dans un petit village de lutins. Forcément, leur arrivée est très vite remarquée et questionne les habitants. Pourquoi sont-ils partis si vite ? Comment vont-ils faire pour s’adapter ? Peuvent-ils rester parmi les lutins ? Après un vote, les villageois acceptent dans un premier temps leur installation. 

Mais les Casimir parlent fort, se couchent tard, sentent l’huile de friture et cela ne plaît pas à tout le monde. Pour illustrer cette histoire, la compagnie belge Arts & Couleurs utilise habilement le théâtre d’objets et les compétences du metteur en scène Jean-Michel Frère. C’est une véritable porte d’entrée vers l’imaginaire invitant ainsi les enfants à s’interroger sur le vivre ensemble, à travers les questions d’immigration, d’hospitalité et d’entraide. 

Dans ce spectacle, les lutins et la famille Casimir sont manipulés par trois comédiens (Martine Godard, Sabine Thunus, Gauthier Vaessen) habillés en randonneurs qui cherchent, dans les bois, un endroit pour s’installer… et raconter. Un spectacle humaniste, qui mêle le grave, le tendre et l’humour afin d’éveiller les consciences des plus jeunes. Écrite en 2001, cette histoire demeure toujours, en 2024, terriblement d’actualité…

13 & 16 mars, Théâtre de l’Esplanade, Draguignan. Rens: theatresendracenie.com
22 mars, Le Pôle, Le Revest. Rens: le-pole.fr

photo : Casimir © Erik Duckers