Orient-Occident, un mariage heureux

Orient-Occident, un mariage heureux

Si l’on additionne toutes les cordes présentes le 29 mars à l’Espace des Arts du Pradet, celles du koto de la compositrice japonaise Mieko Miyazaki et celles du Quatuor Yako, cela fait beaucoup : vingt-neuf en tout…

Ce sont surtout des rencontres que célèbreront les cinq musiciens Mieko Miyazaki (koto), Ludovic Thilly et Pierre Maestra (violons), Sarah Teboul (alto) et Alban Lebrun (violoncelle). Des rencontres humaines et musicales, entre une artiste récompensée de nombreuses fois pour sa création et un jeune quatuor plein de fougue, ouvert à tous les répertoires, entre univers d’aujourd’hui et musique du monde. Le programme s’intitule Sky and road, évocateur d’un univers mouvant, possiblement d’un voyage. Et c’est en effet une forme de voyage que proposent ces artistes dont les cultures a priori éloignées se sont rejointes autour d’une musique sur mesure…

La Japonaise Mieko Myazaki est à la fois compositrice et instrumentiste : elle joue au koto – instrument traditionnel japonais que l’on peut assimiler à une cithare – des pièces de sa composition aussi bien que le répertoire classique du Japon. Sa rencontre avec le Quatuor Yako a été une source d’inspiration, qui a généré un répertoire pour quatuor à cordes et koto, qui mêle harmonieusement des tonalités aux résonnances asiatiques à une musique qui s’apparente parfois à celle des minimalistes américains, Steve Reich en particulier. Les sonorités du koto donneront à ces compositions une couleur parfois un peu acidulée, un petit goût d’ailleurs…

29 mars, Espace des Arts, Le Pradet. Rens: le-pradet.fr

photo : Mieko Miyazaki & le quatuor Yako © DR