En attendant l’été…

En attendant l’été…

La Fondation Maeght a dévoilé au début de l’année un nouvel accrochage d’hiver dans l’ensemble de ses salles. L’occasion de mettre en valeur des grands formats de sa collection permanente, et ce quelques mois avant de célébrer ses 60 ans et l’inauguration de nouveaux espaces.

Ce nouvel accrochage débute par une première salle presque en noir et blanc. Parmi les œuvres à (re)découvrir : celles d’Henri Michaux, Oh Sufan, Henri Michaux, Anna-Eva Bergman, Pierre Faucher, Pier Paolo Calzolari, Max Ernst… mais aussi des œuvres plus contemporaines de Jan Voss, Ra’anan Levy, Erik Dietman, Marco Del Re, Xavier Grau ou encore Lee Bae. Une importante collection, l’une des plus importantes en Europe avec plus de 13 000 œuvres des maîtres du XXe siècle et du début du XXIe, qui se déploie aussi dans les jardins avec une sélection de nombreuses sculptures : Richier, Miró, Giacometti, Takis, Bury, Chillida, Dietman… 

De quoi bien se rincer l’œil et faire patienter les amateurs d’art contemporain, avant un été 2024 qui verra la Fondation Maeght célébrer six décennies d’art ! Créée en 1964 par le couple de marchands d’art, éditeurs et lithographes Marguerite et Aimé Maeght, elle fut la première fondation d’art moderne et contemporain en France, inaugurée par André Malraux en personne. Soixante ans qui ont vu défiler plus de 150 expositions de grands artistes des XXe et XXIe siècles, au cours desquels la Fondation Maeght a fortement marqué l’histoire et la diffusion de l’art par un regard particulier. Un regard notamment stimulé par l’amitié qui unissait et unit toujours la famille Maeght, la Fondation et les artistes. Voilà pourquoi la grande exposition estivale Amitiés, Bonnard-Matisse, à découvrir du 29 juin au 6 octobre, mettra l’accent sur la relation amicale et respectueuse entre Pierre Bonnard et Henri Matisse et retracera leurs liens avec la famille Maeght.

Cet anniversaire sera également marqué par un mois de célébrations composé de concerts, représentations de danse, projections de films, lectures… et par l’inauguration de nouveaux espaces réalisés par Silvio d’Ascia. L’architecte a imaginé quatre nouvelles salles dont deux offrent une vue unique sur la vallée par de larges baies vitrées, sous la Cour Giacometti et la Courette Miró. Une extension conçue dans le plus grand respect du site arboré et du bâtiment historique de Josep Lluís Sert. 

Rens: fondation-maeght.com

photo: Jardins de la fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence © Olivier Ansellem