Fernand Léger, un art cousu main

Fernand Léger, un art cousu main

À Biot, alors que la Fashion Week parisienne s’achevait début mars, le Musée Fernand Léger inaugurait le 24 février l’exposition Léger Défilé ! qui ouvre ses portes au monde de la couture. 

Bel intitulé pour une exposition inédite imaginée par Gaïdig Lemarié, où la dextérité technique et l’ingéniosité de 26 élèves du lycée Coteaux à Cannes ravive et célèbre l’art du peintre. Au fil des salles baignées de lumière par les éclats du soleil incendiant la vaste verrière multicolore du musée, la quarantaine de costumes originaux inspirés d’une sélection de toiles du peintre et montrés en vis-à-vis des œuvres retenues, explose d’énergie.

En 2022, le Musée national d’art moderne offrait un dialogue avec Matisse, Mondrian, Picasso, à travers 13 modèles d’Yves Saint-Laurent inspiré par les peintres. Dont Fernand Léger. Le couturier lui avait rendu hommage avec une robe Haute-Couture automne-hiver (1981) brodée d’applications aux couleurs franches écho à Fleur polychrome (sculpture 1962). Sur un partenariat conclu en 2022 avec le DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Arts et du design) mention spécialité costumes de scène, supervisés par Élisabeth Bastardo leur enseignante, les étudiant.e.s ont passé deux ans à collecter une documentation en collaborant avec l’équipe du musée. Travail en amont dont le résultat recouvre un mur de l’exposition de carnets de croquis, notes, photos shooting, œuvres de Léger, tels ces panneaux de tendances dans un bureau de style. Chaque étape du processus de création et de fabrication des pièces y figure. Et voir le résultat sur des mannequins stockman placés en enfilade et habillés d’après les toiles du peintre, fait prendre la mesure de la qualité artistique de ces réalisations.

Voici la série des manteaux oversize. Ça « tombe bien », la tendance du moment est à l’oversize, les manteaux Léger ne manquent d’ampleur. Permettant ainsi de déployer sur le métrage des étoffes, son vocabulaire chromatique, graphique et figuratif. Tour d’horizon en 3D qui bloque le regard sur la matière, les détails et les finitions méticuleuses de chaque ouvrage, parfois recto-verso, quand, la ligne du fameux trait noir « Léger » prolonge dans le dos l’incrustation du tissu par deux grandes mains cousues. Se régaler les yeux avec la gamme polychrome des lourdes capes ethniques selon la technique artisanale du tufting (inserts de fils dans un tissu de laine pour créer boucles ou franges coupées, sans faire de nœud), fondues dans la mosaïque-kaléidoscope du musée.

Fin de visite dans la pénombre d’une box noire où veillent mirobolantes coiffes-oiseaux et masques de scène. Encore une création des élèves du DN MADE Spectacle reprenant des dessins de costumes d’oiseaux à l’occasion de La création du monde en 1923, œuvre avant-gardiste des Ballets suédois dont Fernand Léger avait créé les décors. On vous offre la surprise… Ce projet connaitra son aboutissement le temps d’un Léger défilé joyeux au cours duquel les élèves joueront les stars des podiums en revêtant leurs propres créations dans le cadre de la Nuit européenne des musées. Rendez-vous le 18 mai.

Jusqu’au 26 mai, Musée national Fernand Léger, Biot. Rens: musees-nationaux-alpesmaritimes.fr

photo: Manteaux over size, créations des étudiants en DN MADE du lycée des Coteaux de Cannes, inspirés des œuvres de Fernand Léger, issues des collections du musée national Fernand Léger, Biot. © DR / DN MADE du lycée des Coteaux, Cannes, 2024.