Virtuoses de la Cour

Virtuoses de la Cour

De la Cour de Louis XIV, mesdames et messieurs ! Le 19 avril, l’Ensemble Baroque de Nice interprétera l’intégrale des Concerts royaux de Couperin et une pièce phare de Marais.

Si Bach a donné la Chaconne au violon, Lynyrd Skynyrd Free Bird à la guitare, Buddy Rich… tout à la batterie, Marin Marais a offert la Sonnerie de Sainte-Geneviève-du-Mont à la viole de gambe ! Imitant les cloches de cette église parisienne (devenue depuis le prestigieux lycée Henri IV), c’est l’une des pièces les plus célèbres de ce « Joueur de viole de la Chambre du Roy », qui devint à l’âge de 11 ans seulement enfant de chœur de la Chapelle royale. Le musicien André Lislevand, élève du grand Jordi Saval, aura la charge de faire courir ses doigts sur cet instrument si particulier, auquel Marin Marais ajouta d’ailleurs une septième corde, lui donnant alors plus de possibilités expressives, notamment dans les graves. La flûtiste Zuzanna Dubiszewska et le hautboïste Christophe Mazeaud seront aussi de la partie.

Le second volet du programme sera constitué de l’intégralité des Concerts Royaux composé par François Couperin, en hommage au Roi Soleil. En effet, Louis XIV est alors très âgé et beaucoup de ses proches ont disparu, tout comme Lully et Molière. Bref, ça sent la fin de règne. L’organiste et claveciniste français composera et jouera ces « suites à la française » entre 1714 et 1715, probablement au chevet du Roi, dans sa chambre, pour adoucir ses derniers moments. Crépuscule d’une époque, ces Concerts Royaux constituent les prémices d’un genre naissant, la bien nommée Musique de chambre, que Mozart et Haydn contribueront à distinguer des pièces symphoniques à la fin du XVIIIe siècle.

19avr, Église Saint-Martin – Saint-Augustin, Nice. Rens : ensemblebaroquedenice.com