« Vous m’avez tué »

« Vous m’avez tué »

Pur thriller psychologique sur fond de harcèlement scolaire, Seuil a rencontré un grand succès lors du Festival Off d’Avignon 2022. Une pièce choc programmée à Toulon, au Théâtre Liberté et au Collège Pereisc.

Le 22 février dernier, le hashtag #metoogarcons était lancé par l’acteur Aurélien Wiik, victime d’abus sexuels par son agent et par des membres de son entourage lorsqu’il était âgé entre 11 et 15 ans. Depuis lors, à l’instar de #meetoo qui a fait son apparition en 2017, de nombreux hommes ont pu témoigner d’agressions et « libérer leurs paroles ». Ces agressions sexuelles sur des garçons adolescents, c’est le sujet de la pièce choc : Seuil. On y parle d’abus, mais aussi de harcèlement, de rites de passage et de violences sexuelles.

Tout commence par un message laissé sur les réseaux sociaux par Mattéo, 14 ans, avant de ne plus donner signe de vie : « Vous m’avez tué« . L’intrigue s’installe dans l’internat d’un collège, chambre 109, où Noa, jeune collégien, est interrogé par une policière. Débute alors un véritable thriller psychologique alternant différentes strates temporelles. Est-il le bourreau ? Le principal suspect ? Le témoin principal ? À travers une suite de flashbacks, le public assemble peu à peu les différentes pièces du puzzle.

L’écriture poétique de Marilyn Mattei pousse à réfléchir sur le seuil à ne pas franchir : Où se situe le point de bascule entre jeu et harcèlement ? Pourquoi ignorer le consentement au profit de la soumission et l’obéissance ? Le metteur en scène Pierre Cuq a choisi un décor épuré composé uniquement de quelques tables et chaises qui se transforment au fur et à mesure des scènes en salle de classe ou en dortoir. Tout s’enchaîne pour nous dévoiler petit à petit les raisons de la disparition de Mattéo. Une pièce qui pousse à ouvrir les yeux sur les rites de passage destinés à montrer sa virilité, sur le bizutage, mais aussi l’instauration d’une pensée patriarcale chez les futurs adultes en devenir.

4 avr, Théâtre Liberté – 9 avr, Collège Pereisc. Toulon. Rens: chateauvallon-liberte.fr

photo : Seuil © Alban van Wassenhove