Les Classiques de juillet

Les Classiques de juillet

C’est le petit nom du festival qui célèbrera cette année le 120e anniversaire de la commune de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Trois concerts en plein air se tiendront du 23 au 25 juillet, sur le parvis de la Chapelle Saint-Hospic, un lieu pittoresque et intimiste en harmonie avec les performances de haut vol des virtuoses attendus.

Dès le 23 juillet, nous retrouverons le duo Ndjiki-Ono, formé en 2019 par deux jeunes femmes rapprochent langues et époques musicales. Soprano française d’origine camerounaise, Cyrielle Ndjiki Nya est reconnue pour la richesse de son timbre vocal et son talent d’interprétation. Elle a participé à de nombreux concours internationaux et a été lauréate de plusieurs prix prestigieux. Complément parfait pour sa voix à l’amplitude impressionnante, la talentueuse pianiste Kaoli Ono possède un répertoire vaste et éclectique mêlant des œuvres de compositeurs classiques et modernes. Elle se produit régulièrement en Europe et au Japon en tant que soliste ou en formation de musique de chambre autant instrumentale que vocale.  Après avoir sorti un second disque intitulé Voyage à Paris en 2023, le duo pourrait bien vous toucher au cœur avec leurs performances pleines de passion.

Ce n’est pas un duo, mais le Trio Metral qu’on retrouvera le deuxième soir. Unis dans un même élan, le pianiste Victor Metra, fondateur de l’ensemble, la violoncelliste Laure Hélène Michel et le violoniste Nathan Mierd s’adonnent à leur passion pour le grand répertoire de la musique de chambre pour piano et trio à cordes, allant de Mozart et Mendelssohn à des compositeurs contemporains. Ils passent régulièrement sur les ondes, notamment sur France Musique, et sont titulaires d’un doctorat de concertistes, obtenu sous la tutelle de Michel Dalberto, pour qui ce « trio a toutes les qualités d’un grand ensemble. Un beau parcours qui leur permet de côtoyer les plus fameuses formations du genre« .

On terminera en beauté avec le grand pianiste Kotaro Fukuma. Précoce, le musicien japonais a démarré sa pratique à l’âge de 5 ans et poursuivi ses études au Conservatoire National Supérieur de la Musique de Paris. Il n’a que 20 ans quand il décroche son premier prix au Concours International de Cleveland. Depuis, il se produit dans de nombreuses salles prestigieuses à travers le monde tel le Carnegie Hall à New York. Il se distingue par un toucher délicat et une interprétation émotionnellement profonde, notamment lorsqu’il s’attaque à Bach et Chopin…

23 au 25 juil, parvis de la Chapelle Saint-Hospic, Saint-Jean-Cap-Ferrat. Rens: saint-jean-cap-ferrat.fr

photo : Les Clasisques de Juillet 2023 © DR