OPMC : une richesse musicale renouvelée

OPMC : une richesse musicale renouvelée

Pour la 9e saison dirigée par le chef Kazuki Yamada, le public fidèle à l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo (OPMC) retrouvera la formation monégasque, dès le 15 septembre et après les traditionnels concerts estivaux au Palais Princier, avec une multiplicité de propositions ancrées dans la tradition de cet orchestre créé en 1856.

Une saison d’anniversaires

Deux anniversaires marqueront la saison à venir : le premier est double, il concerne le compositeur Maurice Ravel, dont on célèbre le 150e anniversaire de la naissance et dont l’œuvre lyrique L’enfant et les sortilèges fut créée en 1925 à Monte-Carlo. À l’occasion de trois concerts et d’un happy hour, l’OPMC se plongera dans quelques-uns de ses chefs-d’œuvre qui ont marqué l’histoire de la musique, et pour ce faire invitera à deux reprises le chef d’orchestre Charles Dutoit, familier de ce répertoire.

Le deuxième compositeur célébré cette saison à Monte-Carlo, c’est Dimitri Chostakovitch dont l’année 2025 marque le 50e anniversaire de la disparition : l’occasion de décliner son œuvre sombre, parfois grinçante, écho d’une époque troublée, et d’aborder son répertoire aussi bien symphonique, à l’occasion de cinq concerts programmés dans la série Grande Saison, que chambriste avec trois dates dans la série Happy Hour musical

Place à la redécouverte

Grâce à une nouvelle collaboration avec le Palazetto Bru Zane, qui s’applique à faire revivre des œuvres oubliées du répertoire romantique français, le drame lyrique L’Ancêtre de Camille Saint-Saëns, qui vit le jour en 1906 au Théâtre de Monte-Carlo, grâce à l’amitié qu’entretenait le Prince Albert 1er avec le compositeur, sera recréé le dimanche 6 octobre en version de concert et fera l’objet d’un enregistrement. D’après un livret de Lucien Augé de Lassus, cette œuvre a pour décor la Corse, et met en scène jalousies, vendetta et passion amoureuse, autour de six personnages qui s’affrontent, et se déchirent. Ils seront interprétés et chantés par Jennifer Holloway, Gaëlle Arquez, Hélène Carpentier, Julien Henric, Mickael Arivony et Mathieu Lécroart, sans oublier le Chœur philharmonique de Tokyo, cher au cœur du chef d’orchestre Kazuki Yamada.

Mozart toujours

Les retrouvailles avec le grand Wolfgang sont à nouveau à l’affiche de la saison musicale de l’orchestre. Le Festival Mozart, qui lui est consacré pour la quatrième fois du 19 janvier au 2 février, déclinera sous toutes ses formes la production du compositeur autrichien : opératique, avec deux soirées les 19 et 28 janvier à l’opéra de Monte-Carlo, symphonique, chambriste, et permettra au jeune public, grâce à un spectacle sur mesure, de découvrir la jeunesse de Mozart en Italie. La clarinette, instrument qui a séduit le compositeur et pour lequel il a écrit peu de temps avant sa mort son magnifique concerto mais aussi un quintette tout aussi célèbre, sera à l’honneur avec la venue de Pierre Génisson, qui s’associera aux solistes de l’orchestre pour une belle soirée de musique de chambre. 

Neuf récitals, pour beaucoup de piano, qui programment des artistes de renommée internationale souvent connus des Monégasques, émailleront aussi la saison, avec une découverte : le tout jeune pianiste Colin Putz, âgé de 17 ans, qui sera au Palais Garnier, le 29 septembre. Et ce sont deux frères pianistes néerlandais, les frères Arthur et Lukas Jussen, qui jouent à quatre mains et à deux pianos, qui ont été choisis comme artistes en Résidence cette saison. Jeunes, ouverts à tous les répertoires, capables d’une interprétation organique, comme la définit le chef d’orchestre Kazuki Yamada, ils succèdent au pianiste macédonien Simon Trpčeski et donneront trois concerts, dont le récital d’ouverture de saison, le 15 septembre. 

Enfin un ciné-concert symphonique, deux ciné-concerts famille avec le pianiste de jazz Paul Lay, des spectacles jeune public, ou encore quatre rendez-vous avec la musique sacrée, complètent un programme de saison toujours soucieux de voyager harmonieusement entre passé, présent et découverte.

Dès le 15 sep, Auditorium Rainier III & lieux divers, Monaco. Rens: opmc.mc

photo : Lukas et Arthur Jussen © Marco Borggreve

Tags: