[INTERDIT] Mâle Alphabet

[INTERDIT] Mâle Alphabet

Malgré ” l’interdiction ” faite aux lieux culturels de rouvrir leurs portes le 15 décembre, et pour marquer notre mécontentement, nous avons décidé de publier les articles concernant les événements qui n’auront pas lieu, en apposant cette mention [INTERDIT] dans le titre. Nous n’avons plus envie de simplement nous adapter et de taire les efforts engagés par des centaines d’artistes, de programmateurs, de producteurs, de salariés du secteur culturel pour cette reprise. Leur travail est fait, le nôtre aussi… Pour rien !

À Nice, le Théâtre de l’Alphabet présente son programme pour les fêtes. À l’affiche, deux spectacles pour ceux qui veulent quitter avec le sourire cette année 2020.

Inutile de préciser que pour cette année, Noël et le Jour de l’An sentent le sapin (important l’humour !). Entre les discussions en famille sur Raoult ou l’impossibilité de se réunir à plus de 6, vous risquez de devoir vous farcir un réveillon plateau-télé à la sauce Patrick Sébastien. Heureusement certains ont pensé à vous et vous permettent de sortir vous aérer la tête en esquivant ces réjouissances pour aller vous marrer ailleurs. Le Théâtre de l’Alphabet accueille Christophe Basclo au soir du 24 décembre. Pur produit du stand-up, l’humoriste revient sur scène avec Mâle attentionné, un vrai hommage au machisme et au féminisme en même temps, parce que la nuance c’est important. Et pour enterrer définitivement cette immondice d’année 2020, la soirée du Nouvel An accueille de quoi vous faire voyager en tout respect des gestes barrière avec Le paradis c’est d’enfer de Brigitte Rico, mis en scène par le taulier de l’Alphabet, Sébastien Morena. Dans ce spectacle, on découvre Joséphine, fraichement arrivée dans ce qu’elle croit être une maison de retraite. Prête à passer ses journées à ne rien faire à part mater Michel Drucker et des rediffs de Derrick contre Superman, elle a la bonne surprise de découvrir qu’en fait elle se trouve au paradis. Finis les potages à la semoule, place aux intrigues dans la cité de Dieu. Alors on enfile son masque et on va enterrer dignement cette fin d’année à grands coups de gel hydroalcoolique.

Mâle attentionné : 24 déc 21h / Le paradis c’est d’enfer : 31 déc 18h15 & 21h. Théâtre de l’Alphabet, Nice. Rens: theatrenice.fr