[INTERDIT] À géométrie variable

[INTERDIT] À géométrie variable

Malgré ” l’interdiction ” faite aux lieux culturels de rouvrir (à nouveau) leurs portes ce 7 janvier 2021, et pour marquer (à nouveau) notre mécontentement, nous avons décidé de publier (à nouveau) les articles concernant les événements qui n’auront pas lieu, en apposant cette mention [INTERDIT] dans le titre. Nous n’avons plus envie de simplement nous adapter et de taire les efforts engagés par des centaines d’artistes, de programmateurs, de producteurs, de salariés du secteur culturel pour cette reprise. Leur travail est fait, le nôtre aussi… Pour rien !

La Scène 55 de Mougins accueille Parallèle 26, co-création des compagnies Archaos et Sylvie Guillermin. Une œuvre mêlant les genres, sur le thème de l’enfermement.

Au cirque, Parallèle 26 emprunte la dimension athlétique, et à la danse, l’harmonie. Créé en 2006 par Guy Carrara et Sylvie Guillermin, dans un premier temps cespectaclemettait en scène huit artistes interprètes, quatre de chaque compagnie, autour du thème de l’enfermement. S’inspirant notamment de l’expérience du goulag évoquée dans les Récits de Kolyma de Varlam Charlamov, les créateurs ont puisé dans de nombreuses œuvres pour dresser un portrait de l’univers carcéral et plus largement de la privation de liberté. Transféré dans Parallèle 26, ce thème prend la forme d’un échafaudage tenu par 26 mâts reliés par un maillage de perches permettant aux “performeurs” de se mouvoir sans toucher le sol. Dans cet espace-cage sans parois, la structure évolue peu à peu, pour devenir de plus en plus fermée et contraignante. Évoluant lui aussi, le spectacle réunit désormais 16 interprètes (7 circassiens et 9 danseurs). De quoi vous faire comprendre que question enfermement, le confinement avec Netflix et la fibre, ça n’est pas encore au niveau de Soljenitsyne.

24 jan 16h, Scène 55, Mougins. Rens: scene55.fr

(photo : Parallèles 26 © Philippe Cibille)