[INTERDIT] L’Absolu… et plus encore

[INTERDIT] L’Absolu… et plus encore

Malgré ” l’interdiction ” faite aux lieux culturels de rouvrir (à nouveau) leurs portes ce 7 janvier 2021, et pour marquer (à nouveau) notre mécontentement, nous avons décidé de publier (à nouveau) les articles concernant les événements qui n’auront pas lieu, en apposant cette mention [INTERDIT] dans le titre. Nous n’avons plus envie de simplement nous adapter et de taire les efforts engagés par des centaines d’artistes, de programmateurs, de producteurs, de salariés du secteur culturel pour cette reprise. Leur travail est fait, le nôtre aussi… Pour rien !

C’est un spectacle singulier qui illustrera de la plus folle des manières le deuxième Théma de la saison de la scène nationale Châteauvallon – Liberté, autour de la Soif de l’Absolu. Il s’intitule tout simplement… L’Absolu.

Ce nouveau Théma – cycle de rendez-vous autour d’un concept précis – succédera à Passion Bleue qui a ouvert la saison 2020-2021 et permis de “prendre le large”, notamment lors du confinement, grâce à de nombreux rendez-vous en ligne proposés par Charles Berling et son équipe, dont des visio-conférences régulières avec le navigateur-aventurier-comédien Sébastien Destremau, en direct du Vendée Globe. Cette Soif de l’Absolu, qui s’entend de janvier à mars 2021, propose de prendre de la hauteur, d’aller au bout de soi-même, toujours plus loin, de repousser les limites…

À l’image de L’Absolu, créé par Boris Gibé. Ce spectacle promet une expérience singulière, car ce huis clos métaphysique se déroulera au cœur d’un silo à grain installé dans l’Espace Chapiteaux de la Mer, à La Seyne-sur-Mer ! A l’intérieur de son arène de tôle à quatre étages aux allures d’immense boîte de conserve, l’artiste offre une parenthèse poétique (et nous en avons besoin) autour du vide (serait-ce une allusion aux discours creux de nos dirigeants ?) en conjuguant cirque, danse et arts plastiques. Une plongée dans un univers absurde, parfois fantastique, où l’artiste a pour partenaires de jeu la terre, le feu et l’eau. Où, s’amusant de la lueur vacillante de la flamme, se déplaçant dans l’espace, détricotant nos repères, brouillant nos perceptions, il se livre pour nous à une quête d’absolu…

Cette quête, convoquant tantôt mysticismes, amours fous et autres radicalisations, tantôt le don de soi, le sacrifice et la transcendance, est donc au cœur de cette thématique qui accueillera également Royan avec Nicole Garcia, l’adaptation de l’œuvre culte d’Adel Hakim, Exécuteur 14, ou encore Breaking the Waves, adaptation théâtrale par Vivian Nielsen du film de Lars Von Trier. Souvenez-vous du retentissement de cette œuvre sortie sur les écrans en 1996, de ce couple aimant meurtri par un tragique accident de voiture qui laisse des séquelles telles à Jan qu’il lui est désormais impossible d’avoir des relations sexuelles avec sa femme Bess. Il lui demande alors d’en avoir avec d’autres hommes et de les lui raconter. Rien de scabreux ici… Il s’agit seulement d’amour, de don de soi pour sauver l’être aimé… L’engagement des comédiens, dont celui de Chloé Winkel (Bess), est à l’image du personnage qu’elle interprète, total, faisant ressentir aux spectateurs les forces vives de la vie.

De janvier à mars,Toulon, Ollioules, La Seyne. Rens: chateauvallon-liberte.fr

(photo : L’Absolu © Jérôme Vila)