Romantique Orchestre de Cannes

Romantique Orchestre de Cannes

Le 1er janvier 2021, l’Orchestre de Cannes donnait en ligne un Concert du Nouvel An festif aux accents folkloriques. Plus de 4 mois plus tard, et alors que les salles de spectacles sont fermées, il s’est (et nous a) fait à nouveau plaisir avec un set romantique à souhait. Diffusé le dimanche 11 avril et disponible sur sa page FB et sa chaîne YouTube, ce nouveau concert est à voir en intégralité ci-dessus !

Après une brève présentation de ce qui vous attend par le chef cannois et Brice Montagnoux, directeur de l’IESM (Institut d’Enseignement Supérieur de la Musique), dont les étudiants-musiciens ont participé au show, ce sont deux oeuvres emblématiques du répertoire romantique qui ont été interprétées par tout ce beau monde.

On a débuté avec le Concerto pour violon de Sibelius. « Lyrique comme celui de Mendelssohn, puissant comme celui de Tchaïkovski », indiquait l’Orchestre de Cannes, cette oeuvre parmi les plus appréciées du XXe siècle a donné du fil à retordre à plus d’un musicien (Isaac Stern, Itzhak Perlman, Joshua Bell, Maxime Vengerov, Anne-Sophie Mutter, Nigel Kennedy, Vadim Repin…), dont la violoniste invitée Alexandra Soumm, qui a visiblement pris un grand plaisir à retrouver la scène cannoise. Artiste associée de l’orchestre, elle aurait dû participer à trois concerts cette saison.

Le set s’est poursuivi avec un autre monument romantique : la Symphonie n°2 de Brahms. « Je n’ai encore rien écrit d’aussi triste […] la partition devrait être éditée avec un cadre noir », dira de son chef-d’oeuvre le compositeur allemand à son éditeur. Pourquoi pas… En attendant, triste ou non, beaucoup comparent cette Symphonie n°2 avec la Pastorale de Beethoven… Et ça, c’est franchement la classe !

Tags: