Entrée libre et festive !

Entrée libre et festive !

BOTOX(S), réseau d’art contemporain Alpes & Riviera, organise la 13e édition des Visiteurs du Soir. Expositions, vernissages, performances, projections, rencontres, visites guidées, concerts… Les 15 et 16 octobre, le public est invité à suivre le parcours, libre et gratuit, à la rencontre d’une vingtaine de lieux de Nice et alentours.

Objectif de la manifestation : faire découvrir l’art actuel en le rendant accessible à tous à travers un parcours que chacun fait selon ses propres choix, ses propres envies, dans des musées, des galeries, des centres d’art, des lieux privés, des ateliers d’artistes, et des villas privées exceptionnellement ouvertes pour l’occasion.

Vous pourrez voir un défilé « voguing » – que nous vous conseillons vivement – à la librairie Vigna, dans le cadre de l’exposition de Xavier Héraud, proposée par les Rencontres Cinématograhpiques In&Out, assister au vernissage « hors-les-murs », à Mouans-Sartoux, de l’exposition collective Espace Libéré présentée par l’Espace de l’Art Concret, qui célèbre ses 30+1 ans, ou encore profiter d’un événement d’envergure européen, si ce n’est plus, présenté au MAMAC ! On vous en dit plus dans l’encadré ci-dessous…

Des partenariats ont par ailleurs été conclus avec le festival L’Image Satellite qui présente plusieurs expositions de ses lauréats 2021, et avec Un festival c’est trop court. La manifestation organisée par l’association Héliotrope présentera une sélection de courts métrages et un concert de The Penelopes et Ovairedose, proposé par Panda Events, à l’occasion de la closing party du festival dans le Frigo 16 du 109.

L’ensemble des lieux seront accessibles dès 15h et jusqu’en fin de soirée, pour faire vivre aux amateurs d’art une grande Nuit Blanche sur tout le territoire. Découvrez le programme détaillé sur le site officiel botoxs.fr.

ÉNORME ! SPOERRI AU MAMAC !
Pour la première fois, le MAMAC consacre une exposition à l’artiste Daniel Spoerri, membre du Nouveau Réalisme, proche de Fluxus, initiateur de l’Eat Art. Esquivant la rétrospective, cette monographie rend compte de la manière dont l’artiste se frotte au hasard, à l’anecdote et au dérisoire, avec comme point de départ : l’émotion. Elle articule les recherches de Spoerri autour d’une nouvelle forme d’art visant à dépasser le champ de la représentation au profit d’une expérience sensorielle élargie, participative et collaborative. Le parcours en trois étapes s’apparente à une déambulation surprenante et fascinante. La première étape, Pièges, farces et attrapes, est constituée de Tableaux-pièges initiés en 1960 avec lesquels Daniel Spoerri rejoint les Nouveaux Réalistes. La suivante, Restaurants, banquets et tripes, marque l’amour de Spoerri pour la cuisine, l’échange et la convivialité retracés avec ses Tableaux-pièges et l’histoire des repas, restaurants et événements qu’il a initiés à travers un large éventail de documents d’archives (photographies, vidéos, menus). La dernière étape se fait autour des Merveilles et mystifications, ces surprenants cabinets de curiosités qui révèlent l’Humanité dans toute sa précarité et préciosité. Ce Théâtre des objets de Daniel Spoerri offre, avec près de 300 œuvres et documents, un parcours labyrinthique dans l’art de l’appropriation. Un éclairage novateur du travail de l’artiste, sous un angle original. Du 16 octobre au 27 mars au MAMAC, Nice. Rens: mamac-nice.org

RÉGENT IS BACK
Il y a six ans, l’Espace A VENDRE avait proposé à Emmanuel Régent une carte blanche pendant laquelle il avait invité plusieurs artistes dont Marie Denis, Filip Markiewicz et Michel Blazy. En 2021, l’artiste revient en investissant seul la totalité des espaces. De nouveaux dessins grand format (130 x 110 cm) à l’encre sur papier, une série d’œuvres en cristal réalisées entre 2018 et 2019 à l’occasion de sa résidence à la Fondation Hermès, et un ensemble de morceaux d’épaves récupérés sous l’eau en apnée seront visibles. Plusieurs morceaux de mâts brisés (Tempêtes) seront également disposés au centre du Château de l’Espace A VENDRE, dont une partie du mât de Manitou, célèbre voilier de JFK, tandis que les murs accueilleront une installation inédite de la série Le dernier Soleil, où Emmanuel a tenté de capter les variations de la couleur au coucher de soleil jusqu’à ce qu’il « devienne silencieux« . Régent est tout à fait conscient de la difficulté d’affronter un sujet aussi présent dans l’histoire de l’art et un des plus importants clichés populaires de carte postale, « c’est pourquoi je choisis l’aquarelle, qui me semble la plus intéressante, pour ensuite la déchirer en morceaux comme un aveu d’échec, une tentative perdue d’avance qui sera dispersée telle une lettre d’un amour impossible…« . Du 9 octobre au 4 décembre à l’Espace A VENDRE, Nice. Rens: espace-avendre.com