Eze lève le rideau

Eze lève le rideau

Cet été, la ville d’Eze lance un nouvel évènement théâtre dans la commune. L’édition inaugurale des Théâtrales d’Eze débutera le 5 août, pour une durée de quatre jours et autant de spectacles à découvrir.

Un cadre sympathique, un programme varié, des têtes d’affiche et un beau parrainage pour la caution… Eze semble cocher toutes les cases d’un festival réussi avec les Théâtrales d’Eze, son nouveau rendez-vous estival. Pour cette 1e édition, la commune investit l’enceinte de l’Oppidium du col d’Eze et sa scène à ciel ouvert avec une ambition simple : célébrer le 6e Art et ses artistes en proposant un évènement populaire et éclectique. « Nous renouons ainsi avec l’époque où Francis Blanche, l’âme comique du village, accueillait ses amis qui tenaient le haut de l’affiche pendant les Trente Glorieuses« , indique la municipalité. Pour ce faire l’évènement pourra compter sur David Brécourt, comédien, metteur en scène et directeur du Théâtre de Fontainebleau. En amoureux du village d’Eze depuis son enfance, l’envie lui est venue d’y créer les Théâtrales d’Eze et endosser le costume de directeur artistique. Quant à Francis Huster, il a été choisi pour parrainer cette 1e édition. Quatre pièces se succèderont du 5 au 8 août prochain.

Lancement avec une histoire tirée de la vie de l’un de nos plus grands – si ce n’est le plus grand – auteurs de théâtre. Mademoiselle Molière de Gérard Savoisien, Molière de la meilleure comédie en 2019, conte le mariage de ce cher Jean-Baptiste Poquelin avec la fille de sa propre compagne Madeleine Béjart. Amour ou intérêt, nul ne l’a jamais vraiment su. Mais ce couple devenu classique, si moderne en son temps, où génie et talent se sont mêlés, est resté dans la mémoire du théâtre. Le jeu de la vérité de Philippe Lellouche, qui a séduit 400 000 spectateurs en France, fut traduit en 4 langues, joué dans 8 pays, et adapté au cinéma, puis Au scalpel d’Antoine Rault, avec Davy Sardou et Bruno Salomone, seront à voir, avant que Brexit sentimental n’achève cette édition inaugurale. Cette pièce de Michael Sadler, en mode flashback, se déroule lors de la nuit qui vit le Royaume-Uni quitter l’Union Européenne, un évènement qui vient quelque peu bousculer la vie de ce couple d’expatriés exilés en Touraine. Se quitter ou rester ? That is the question… Suspense à l’anglaise et vacheries à la française, pour un petit chef-d’œuvre d’humour So British et une déclaration d’amour à notre pays.

5 au 8 aou, Oppidium du col d’Eze. Rens: lestheatralesdeze.com

photo: David Brécourt entouré de comédiens programmés lors du festival © Ville d’Eze