Mission Polaire, l’impossible défi ?

Mission Polaire, l’impossible défi ?

Alors que les températures continuent de grimper sur la planète, le Musée Océanographique de Monaco propose un moment de fraîcheur au cœur de l’Arctique et de l’Antarctique, terres glaciales lointaines et mystérieuses.

Chez les petits comme les grands, le monde polaire a toujours fait rêver. Paysages de glace, banquises et ses pingouins fans de glisse, ours polaires aux airs de peluche… Pour autant, connaissons-nous réellement la façon dont réagissent ces espaces, mais aussi faune et flore, face aux changements climatiques ? Car au-delà de l’imaginaire collectif parfois fantasmé, les terres australes contribuent à l’équilibre de la planète et leur bonne santé conditionne notre existence. 

Marrainée par Mélanie Laurent, figure d’engagement pour la cause écologique, l’exposition Mission Polaire proposée par le Musée Océanographique se veut comme une expérience interactive qui vise à faire tomber le public amoureux des extrêmes polaires : car aimer, c’est aussi vouloir protéger. C’est pourquoi le visiteur n’est pas seulement passif, il devient ici un « reporter » dont la carte de presse est le billet de l’exposition. Au gré des cinq espaces « de jeu », il est invité à interagir avec des bornes pour débloquer du contenu additionnel, mais aussi constituer son propre reportage photo et textuel à partager en famille. 

Le parcours de visite commence par la découverte des travaux des premiers explorateurs, une manière de comprendre la source de notre intérêt et d’honorer l’héritage scientifique que des pionniers nous ont laissé, comme Jean Malaurie, qui a cédé à l’institution monégasque une très large partie de ses collections, archives et effets personnels. Ensuite, petit détour par les villages Inuits, histoire de se familiariser avec leur mode de vie, leurs traditions et les menaces qui pèsent sur eux au gré des impacts néfastes de la modernité. Pour aller plus loin, il sera possible de percer les secrets des pôles Nord et Sud, en réalité de faux jumeaux, et comprendre le fonctionnement de leurs écosystèmes. Puis le temps fort de l’exposition : 650m2 de projection sur des murs de plus de 9 mètres de haut vous permettant d’être au plus proche de 12 espèces, en immersion sur et dans la banquise. Enfin, le musée invite les visiteurs à envisager les futurs des pôles au regard du réchauffement climatique et de faire un état des lieux qui à ce jour, s’avère des plus critique.

Finalement, Mission Polaire suscite à la fois émerveillement et désenchantement en montrant une magnifique réalité mise en danger par les actions de l’Homme moderne (et principalement occidental). En donnant également aux visiteurs la possibilité de s’exprimer, elle franchit le pas d’une simple exposition vers celui d’un engagement militant dans le but de montrer qu’il n’est jamais trop tard pour agir.

Jusqu’à juin 2024, Musée Océanographique, Monaco. Rens: musee.oceano.org

photo: Voyager en immersion du pôle Nord au pôle Sud, expo Mission Polaire, Musée océanographique de Monaco © P. Fitte