Orgue et préjugés

Orgue et préjugés

Non, l’orgue n’est pas seulement cet instrument particulièrement compliqué à apporter lors d’une soirée autour du feu et destiné à accompagner les chants liturgiques à la Messe. Démonstration avec le Festival d’Orgue de Monte-Carlo !

C’est par une représentation donnée en hommage au Prince Rainier II, dont les commémorations battent leur plein sur le Rocher en 2023, qu’a débuté, cette nouvelle édition, le 23 juin dernier. L’occasion de revenir sur sa vie en musique au travers de compositions l’ayant accompagné durant les évènements importants de son règne. Une prestation, dispensée par la Maîtrise Notre-Dame de Paris, sous la direction d’Henri Chalet, accompagnée d’un violon et d’un violoncelle échappés de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, et de l’orgue de la Cathédrale de Monaco, partagé par Yves Castagnet, Olivier Vernet et Jean-Cyrille Gandillet.

Le Festival déroulera ensuite quatre autres soirées, jusqu’au 16 juillet, parmi lesquelles un programme 100% féminin avec l’organiste Joy-Leilani Garbutt. Engagée dans la lutte pour la reconnaissance des compositrices féminines, elle mettra à l’honneur toutes ces Femmes invisibles du siècle dernier, telles que Cécile Cheminade, Joséphine Boulay, Elsa Barraine, Jeanne Demessieux et la monégasque Marie-Véra Maixandeau, dont ce concert constituera une première écoute de certaines de ses œuvres. Le duo musical Les Colporteurs proposera pour sa part un petit récap’ sur la longue histoire de notre noble instrument, de manière ludique, éducative et en musique. Ce Grand voyage condensera 10 000 ans d’histoire en 45 minutes ! Le tout grâce à un instrumentarium composé de tuyaux, de percussions, de sons électroniques… et d’un orgue, bien entendu. Un spectacle qui prendra place en plein air, au Théâtre du Fort Antoine.

Retour ensuite à la Cathédrale de Monaco, pour un récital de l’organiste coréenne Shin-Young Lee qui proposera notamment ses propres transcriptions de Saint-Saëns et une adaptation à l’orgue du Chaconne pour violon de Bach, avant que la soprano Jeanne Bernier, accompagnée de l’organiste Gabriel Marghieri, ne boucle ce festival avec un programme faisant revivre la tradition liturgique catholique. Bon, effectivement, les préjugés sont parfois justifiés…

23 juin au 16 juil, Cathédrale de Monaco & Théâtre du Fort Antoine. Rens: festivalorugemonaco.com

photo: Les Colporteurs © DR