Théâtres en Dracénie paie sa tournée

Théâtres en Dracénie paie sa tournée

Après plusieurs mois de fermeture, Théâtres en Dracénie célébre sa réouverture, au grand air, en offrant au public sa Tournée de l’été. Gratuite, la manifestation investit, à la fraîche, 23 communes de l’agglomération Dracénie Provence Verdon, pour autant de représentations, du 29 juin au 30 juillet 2021.

« Ici ou ailleurs, l’été se devait d’être culturel » a promis d’emblée le Maire de Draguignan et président de l’agglomération, Richard Strambio, lors de la présentation de cette Tournée de l’été. Ici, c’est le Théâtre de l’Esplanade, dont les portes sont fermées au public depuis octobre dernier. Ailleurs, ce sont les parvis, places de village, remparts de château et autres hauts lieux des communes qui accueilleront les 17 spectacles programmés, pour un total de 23 représentations. L’idée est bien entendu de faire participer tout le territoire à la reprise culturelle avec des représentations gratuites, et de « fêter les artistes et les œuvres avec le public le plus large possible », souligne Maria Claverie-Ricard, directrice de Théâtres en Dracénie.

Symbole de ce renouveau, c’est une des pièces les plus singulières de la saison 2020-2021 de l’établissement varois, annulée en mars dernier, qui ouvrira les festivités : Hamlet. La Cie Vol Plané sillonera cinq villages de la Dracénie pour montrer son adaptation de l’œuvre de Shakespeare. Présentée en extérieur, dans une mise en scène moderne et épurée, l’action se déroulera au centre d’un dispositif quadri-frontal, produisant une sorte de convergence des regards, mais aussi une multiplicité des angles de vue sur cette troupe de cinq comédiens déjantés, placés pour l’occasion au plus près du public.

Déjantée, cette adaptation d’un autre monstre sacré, imaginée par Agnès Larroque, l’est également : elle se nomme Les Femmes Savantes (annulée en novembre dernier). « …et je vous suis garant, Qu’un sot savant est sot plus qu’un sot ignorant » (acte IV, scène 3). Plus sot, sans doute, très drôle, assurément… Les cinq comédiennes de la Cie du Détour, interprétant l’intégralité des personnages (féminins comme masculins), l’ont bien compris en se « régalant » des mots de Molière au milieu d’une cuisine reconstituée sur scène !

Le condensé d’une saison en 5 semaines

Il ne sera pas seulement question de spectacles que l’on aurait dû voir cette saison, puisque le reste de la programmation — mêlant théâtre, danse, musique, cirque et littérature — sera inédite, ou presque. Philippe Ricard, à l’origine des lectures-apéritives de la Chapelle de l’Observance, a imaginé trois lectures musicales, dont celle autour du romande Giono, Un de Baumugnes.Gageons que l’auteur aurait été ravi de voir son texte ainsi interprété au cœur du pittoresque village de Châteaudouble !

De musique, il en sera également question avec trois concerts proposés par l’association Tandem — Mathis Haug & Benoit Nougaret, le trio Joulik, et la classieuse Marion Rampal — et trois autres, aux tonalités plus « classiques », par le Conservatoire d’Agglomération de la Dracénie.

Cela faisait plus d’un an que nous étions contraints de rester sagement à la maison, alors quoi de mieux qu’un peu de mouvement et d’acrobaties en tout genre pour affirmer qu’on est bien vivant ! La danse sera bien sûr au programme avec le Cannes Jeune Ballet Rosella Hightower, mais aussi le cirque, avec pas moins de 5 spectacles, dont Les Moldaves. Le duo français de la Cie Pasvupaspris a souhaité explorer la rigueur de pays de l’Est et leur penchant pour la gnôle. Deux choses pourtant antinomiques lorsqu’il s’agit de présenter un spectacle mêlant équilibrisme et jonglerie…

Notez bien que les réservations (obligatoires) se feront uniquement par téléphone au 06 66 73 33 02, à partir du 1er juin.

(photo Une : Hamlet, Cie Vol Plané © Vincent Beaume)

Tags: