Édito « La vie en Rose » : droit de réponse

Édito « La vie en Rose » : droit de réponse

Mammo ou pas Mammo ? Le livre paru en août 2021 du Dr Cécile Bour, présidente de l’association Cancer Rose, permet de porter un regard autre sur la mammographie de dépistage. Merci à La Strada de nous permettre de présenter une autre vision que celle hégémonique de l’opération Octobre Rose (cf. édito La vie en Rose, La Strada n°337).

Primum non nocere. D’abord ne pas nuire. Le premier pilier de l’éthique médicale est le principe oublié de la campagne Octobre Rose. La décision médicale partagée, une recommandation de la Haute Autorité de Santé depuis 2013, est une décision complexe qui doit être prise pour la personne, mais aussi avec la personne. Chaque personne est la plus à même de choisir ce qui est bon pour sa santé, si elle est éclairée par une information loyale des bénéfices et des risques de la réalisation, ou pas, d’un acte médical.

Octobre Rose se poursuit chaque année sans remise en question de son intérêt. Néanmoins, elle ne repose pas sur des arguments scientifiques, mais sur le marketing industriel Estée Lauder et le marketing institutionnel de l’INCa, Institut National du Cancer. Pourtant, en 2016, la consultation citoyenne organisée par ce même INCa concluait (sans effet) à la nécessité de présenter la controverse sur la mammographie de dépistage. Une petite association Cancer Rose lutte inlassablement pour le choix éclairé et la santé des femmes, mais il s’agit là du combat de David contre Goliath. La Maison de la Médecine et de la Culture avait relayé son action en 2017 par un ciné-débat en présence du Dr Jean Doubovetsky (membre de Cancer Rose) à partir du film Cleo de 5 à 7 d’Agnès Varda, déambulation dans Paris d’une jeune femme, Cléo, dans l’attente angoissée des résultats de sa biopsie. Ceci pour sensibiliser sur le risque de fausses alertes qui sont légion lors des 13 mammographies actuellement conseillées aux femmes entre 50 et 75 ans.

Le tableau issu de l’étude de la collaboration Cochrane (2013) incluant 600000 femmes nous interpelle sur ce risque, mais aussi sur celui de surdiagnostic. Sur 2000 femmes non dépistées âgées de 50 à 69 ans et suivies pendant 10 ans, il y aura 5 décès par cancers du sein ; sur 2000 femmes dépistées âgées de 50 à 69 ans et suivies pendant 10 ans, il y aura 4 décès par cancer du sein, 200 fausses alertes et 10 surdiagnostics. Il s’agit de connaissances épidémiologiques contre-intuitives expliquant le risque principal de la mammographie de dépistage (caché et sous-estimé dans la campagne Octobre Rose) : diagnostiquer et traiter des petits cancers qui ne se seraient pas développés ou qui auraient disparu au cours de la vie de la patiente. Les femmes non dépistées évitant alors une chirurgie, une radiothérapie, une hormonothérapie et leurs effets indésirables, évitant d’être faussement étiquetées « cancéreuses » avec le risque associé d’angoisse, de perte d’emploi, de séparation, de difficulté de contracter une assurance, de peur pour leurs proches et leur descendance.

La décision médicale partagée (et non l’injonction comme en France) avant la mammographie de dépistage est très développée à travers le monde (OMS, Canada, Royaume-Uni, États-Unis). Afin de faire avancer la connaissance citoyenne en France, l’association Cancer Rose en association avec la Maison de la Médecine et de la Culture va programmer une série de webinaires ouverts à tous qui permettront le partage de savoirs, d’outils d’aide à la décision, le recueil des questions que se posent les citoyennes sur la mammographie de dépistage, à l’aide d’ateliers participatifs avec les personnes présentes (lecture critique de vidéos, atelier d’écriture, ciné-débat, mises en situation…). Plus d’information le site cancer-rose.fr et/ou jean-michel.benattar@univ-cotedazur.fr.

1er WEBINAIRE : LA FAUSSE ALERTE
Rendez-vous pour le 1er d’une série de 11 webinaires interactifs d’éducation populaire en santé avec l’association Cancer Rose, ce mercredi 24 novembre à 18h. En ligne et en accès libre, le Dr Cécile Bour, autrice de l’ouvrage Mammo, pas de mammo ?, accompagnera les participants sur le chemin de l’art du soin, autour du thème de La fausse alerte.
Participer à la réunion Zoom : https://univ-cotedazur.zoom.us/j/82537855335?pwd=bjB3bjBQTTVpN2ljRlBQeDV5eUhCZz09
ID de réunion : 825 3785 5335
Code secret : CI3P

Rens: medecine-culture.org & cancer-rose.fr

Tags: