Toku in Paris – Toku

Toku in Paris – Toku

Si ce nom m’était inconnu, on ne peut pas dire pourtant que Toku soit un jeune premier. Déjà vingt ans de carrière et 14 albums sortis au Japon ; le trompettiste à la voix profonde connaît bien le milieu du jazz. On pourrait rapidement faire un parallèle avec Chet Baker qui associait aussi trompette et voix de manière brillante, même si le timbre de Toku est beaucoup plus grave que celui de Chet. Dès le premier titre, on est subjugué par cette voix qui pourrait rappeler celle de Gregory Porter, même si le bonhomme affiche un physique plus filiforme. Voix grave et posée, pas étonnant de voir des hommages à Sinatra dans sa discographie. Pour ce premier opus sorti en Europe, Toku s’est entouré d’un magnifique line-up européen : Pierrick Pedron, Giovanni Mirabassi, Thomas Bramerie, Laurent Vernerey, Lukmil Perez et notre Dédé Ceccarelli. Sur les onze thèmes de cet album, une majorité de compositions personnelles, deux belles chansons signées Sarah Lancman, qui partage aussi le micro sur I will wait for you signé Legrand/Demy. Un album qui laisse une belle saveur dans les oreilles.

Toku in Paris
Toku
Jazz Eleven