Quatre conférenciers plein d’avenir

Quatre conférenciers plein d’avenir

Crise sanitaire oblige, les Conférences de 18h59, organisées par la ville de Saint-Raphaël, ont décidé de poursuivre sur le terrain numérique leur travail de décryptage et de réflexion sur notre monde contemporain. Première session pour ces nouvelles Conférences de l’Avenir, ce mardi 2 juin… à 18h59 sur la page Facebook Ville de Saint-Raphaël.

Des intellectuels, conférenciers, auteurs, philosophes de renoms… vous proposent leur vision du monde de demain…“, voilà le pitch de ce rendez-vous qui remplace pour un temps les toujours très prisées Conférences de 18h59, en attendant de pouvoir accueillir de nouveau du public dans les meilleures conditions. Alors que nous vivons une période pleine d’incertitudes quant à nos emplois, à notre environnement, à notre mode de vie, ce type d’événement est nécessaire pour se poser les bonnes questions, pour réfléchir à la façon dont nous voyons le monde d’après, dont nous voulons le monde de demain.

Portées par la cité varoise et l’économiste et essayiste français Nicolas Bouzou, président des Rencontres de l’Avenir qui se déroulent chaque année à l’automne (les prochaines devraient se tenir du 20 au 22 novembre 2020), ces conférences proposeront une heure d’exposé, suivie d’un échange questions-réponses entre les internautes et les intervenants, tous des auteurs emblématiques de la collection Et Après (Éditions de l’Observatoire) dont les ouvrages ont suscité l’intérêt de nombreux médias. Nicolas Bouzou inaugurera en fin de journée ce nouveau cycle de “rencontres” sur le thème Inventons la mondialisation de demain, du nom de son ouvrage sorti fin avril. Pour l’auteur, “la mondialisation est un processus culturel qui ne se limite pas à l’économie, et qui a façonné de longue date la civilisation occidentale. La crise du coronavirus ne la remet pas en cause, au contraire. Ce qui est en question, ce sont des dysfonctionnements de la « mondialisation économique et financière”. Il estime que “nous ne les corrigerons pas par l’enfermement ou le nationalisme, mais bien par un réarmement économique européen et un renforcement du multilatéralisme“.

L’économiste français sera suivi par le philosophe belge, Laurent de Sutter sur le thème Changer le monde, le mardi 16 juin, et le philosophe politique Denis Maillard, le mardi 30 juin, pour une conférence intitulée Tenir la promesse faite au Tiers État. C’est Aurélie Jean, scientifique numéricienne et entrepreneure, qui démarrera le cycle des conférences du mois de juillet, autour de L’apprentissage fait la force, le mardi 7 juillet.

Profitant d’un rayonnement national, grâce au net et à la renommée des Rencontres de l’Avenir auprès du public et de la communauté intellectuelle francophone, ce rendez-vous transitoire pourrait voir son format de diffusion sur le web adapté aux futures Conférences de 18h59 publiques si le succès était au rendez-vous, nous a indiqué la ville.

Si vous n’êtes pas dispo à 18h59, pas de panique, les conférences seront également disponibles en rediffusion le samedi sur L’Express, partenaire de l’événement, et quand vous voulez sur le site Internet de la Ville, sa chaîne YouTube et la plateforme mediatem.fr.

(photo : de gauche à droite – Nicolas Bouzou, Laurent de Sutter, Denis Maillard, Aurélie Jean © DR)