Ma(s)gique !

Ma(s)gique !

L’été va en partie reprendre ses droits dans notre région avec son lot de programmations musicales et culturelles. Parmi elles, celle du Mas donne le pouvoir aux femmes.

Fortement attachés à l’économie de nos départements, tourisme et culture sont pourtant les parents pauvres de cette reprise tant attendue de la “vie normale”. À croire que l’automobile et l’aéronautique font plus pour notre bien-être que l’art dans sa globalité. Un non-sens que les chiffres démontrent depuis des années, mais qui visiblement ne passe pas dans les cerveaux non-disponibles de nos politiques. Un jour, il
faudra penser à créer un Ministère de la Culture. On me signale que cela existe ! Dommage qu’il soit moins connu que nos représentants à Bruxelles. En attendant, certains ont dû se remonter les manches pour pouvoir accueillir une programmation digne de cet été 2020.
Le Mas des Escaravatiers nous a ainsi préparé un joli menu pour le mois d’août. Une dégustation qui se fera dans ce Mas provençal au cadre idyllique plongé entre le bleu du ciel, les oliviers et les vignes. Le menu ne sera pas uniquement celui du nouveau restaurant, le Mascumba, mais surtout celui des soirées musicales qui s’annoncent.

Reggae, pop, nostalgique ou groovy, c’est aussi un magnifique plateau féminin qui domine cette programmation. Et qui plus est, des femmes fortes et charismatiques qui ont choisi de s’émanciper de leur histoire, de tracer leur voie loin des clichés avec une détermination intacte. À l’image de Fatoumata Diawara qui s’est affranchie des traditions et dont on apprécie la force aux côtés de M ou Roberto Fonseca. On retrouvera aussi la douce et délicieuse Ayo, dont le nom, qui veut dire joie en Yoruba, traduit à la perfection les sentiments qu’elle inspire sur scène. Le trio L.E.J., acronyme composé des prénoms des demoiselles qui le composent, nous fera découvrir leur dernier opus quelques jours avant la pop électro de Suzane. C’est encore une femme débordante d’énergie qui clôturera cette saison estivale, Flavia Coelho, pour une soirée qui s’annonce déjà bouillante. Au milieu, de ces princesses de la chanson, on retrouvera aussi Tryo pour deux soirées consécutives, le groove à moustache de Deluxe ainsi que la soirée We are the 90’s pour se remémorer les sons et l’ambiance de cette décennie du siècle dernier. Alors si certains se sont précipités pour l’ouverture des restaurants rapides et des centres commerciaux, il faut surtout montrer que le spectacle vivant est bien plus important pour notre équilibre émotionnel et social, et le faire savoir en remplissant ce Mas. De bons concerts dans un lieu sublime, c’est du bonheur pour le cerveau qui se prolonge bien au-delà de la soirée passée. Si ça, ce n’est pas indispensable !

3 au 29 août, Le Mas des Escaravatiers, Puget/Argens. Rens: lemas-concert.com