Vibrations estivales

Vibrations estivales

C’est confirmé, les Soirées Estivales du Département 2020 auront bien lieu. Avec 400 spectacles dans plus de 100 communes du département, on va avoir de quoi remplir 8 fois son agenda des prochaines semaines !

Pour l’instant, le “monde d’après” ressemble fortement au “monde d’avant”. Mais dans certains cas, on ne va pas forcément s’en plaindre. Prenez les soirées estivales par exemple. Depuis 1996, ce rendez-vous a à coeur de proposer des spectacles gratuits dans les communes du département. L’édition 2019 et ses 400 spectacles avaient rameuté plus de 200 000 personnes. Inutile de dire que ça sentait un peu le roussi pour cette année. Ce serait sous-estimer la furieuse envie des gens d’aller s’aérer la tête et de profiter un peu de tout ce que la culture locale peut offrir. De toute manière le circuit court, il n’y a que ça de vrai, alors consommons local. 400 événements, c’est sûr ça claque, mais du coup ça devient coton de tout présenter. On va donc se contenter d’une sélection non-exhaustive et un tantinet arbitraire, un peu comme dans Top Chef.

Qui dit été sur la Côte d’Azur, dit théâtre en plein air (et rosé, mais ça n’est pas le sujet). Et comme le Festival d’Avignon a malencontreusement été décommandé, nos saltimbanques azuréens sont chaud bouillants pour aller faire craquer les planches du coin. On pourra citer par exemple les représentations de Tombés du Ciel, dernière création de la Cie B.A.L qui s’inspire des Métamorphoses d’Ovide pour fournir une comédie jardinière un peu bordélique sur le perpétuel mouvement de la vie. Au milieu des autres oeuvres proposées, on pourra également se faire un plaisir et revoir Le Dîner de Con, parce que ça fait toujours du bien de revoir ses classiques et que ça évite d’avoir à zapper sur NRJ12 pour voir des débiles.

Alors que la danse est en train de se transformer, souvent phagocytée par les adeptes d’une électro parfois simpliste, il est nécessaire d’aller voir de vrais pros du genre pour se reconstruire un référentiel compétent. On pourra donc aller voir la troupe Paris for you qui a décidé de réunir toutes les plumes et les paillettes qu’ils avaient sous la main pour s’en faire des costumes et pour se trémousser tout en s’adonnant à la ventriloquie. Et si vous êtes plutôt branchés cirque, n’oubliez pas de regarder le duo Les Moldaves, grands adeptes de jongle, d’équilibrisme et de vodka.

Enfin, les soirées estivales vont également se faire plaisir niveau musiques en accueillant tous les gens qui savent produire un son sans autotune. Entre les reprises de blues-rock des BB Blues since 1988, le crincrin de Yogan le Tsigane et son violon magique, les représentations classiques (c’est-à-dire en costard) de l’Orchestre de Cannes et les sons folk et houblonnés de Celtic Kanan, vous avez de quoi faire.

Cette année les estivales prennent une autre dimension, car elles permettent de soutenir la création locale et les intermittents. Certains spectacles ayant dû être annulés, ils seront reportés afin de faire profiter de cette aide davantage de créateurs. Pour avoir une vision plus exhaustive de cette programmation foisonnante, une seule adresse : soirees-estivales.departement06.fr.

27 juin au 20 sep, Département des Alpes-Maritimes. Rens: soirees-estivales.departement06.fr