C’est mathématique !

C’est mathématique !

Qui a dit que l’art et les mathématiques étaient incompatibles ? L’Espace de l’Art Concret de Mouans-Sartoux présente l’exposition Géométries de l’Invisible, du 27 septembre 2020 au 3 janvier 2021 afin de réconcilier l’art et la science.

On constate en réalité que les deux disciplines travaillent de pair et se complètent. La géométrie et l’abstraction existent depuis la nuit des temps et chaque salle du centre d’art révèle et explore ce phénomène transhistorique. Pour cela l’Espace de l’Art Concret a recours à divers et nombreux artistes, parmi lesquels : Malevitch, Mondrian, Duchamp, Klein et Sol LeWitt.

Si à première vue la géométrie est une science dure et réfutable qui arpente, trace, projette et calcule, elle se confronte en réalité à l’infini, l’irreprésentable et l’invisible. C’est là que réside toute l’essence de l’exposition : dans l’abstrait et l’espace inconnu des hommes. Chacune des salles répond à une question précise : celle du rôle de la géométrie dans la préhistoire, de la géométrie naturelle, de celle cachée et acrée, celle visionnaire et enfin la géométrie cosmologique. On remarque alors que la géométrie est un des moteurs de l’art moderne et contemporain, qu’elle explore une dimension nouvelle de l’art.

L’exposition dévoile une vision inédite du processus créatif en entrant au coeur du réacteur de l’art à travers les dimensions énergétiques de la géométrie. Ronds, carrés, lignes droites et perpendiculaires sur fond de bleu informatique, les oeuvres sont esthétiquement satisfaisantes, mais demeurent à la fois mystiques et intrigantes. “Géométriser”, c’est prendre la mesure du monde pour mieux le déconstruire : loin d’être nettes, les mathématiques ne font que brouiller les pistes. Et cette exposition nous invite à y voir plus clair !

27 sep au 3 jan, Espace de l’Art Concret, Mouans-Sartoux. Rens: espacedelartconcret.fr
(photo: Anika Mi, HUMA – L’Homme, l’humain, 2019-2020 © DR)