Les Plages Electro, les pieds dans l’eau

Les Plages Electro, les pieds dans l’eau

Eh oui ! Si ça, ce n’est pas une bonne nouvelle ! Après un interlude dans les Jardins de la Villa Noailles, durant la crise sanitaire, Les Plages Electroniques reviennent là où tout a commencé, sur la plage du Palais des Festivas, à Cannes.

Les Plages Electroniques sont une énigme. Depuis sa première en 2006, le festival créé par Panda Events est passé d’un événement d’audience plutôt restreinte à une sorte de mastodonte sans réel équivalent en France. En conséquence, l’affiche se remplit, les demandes grandissent, mais la plage reste hélas de la même taille. Il va donc falloir batailler sec pour avoir sa place au soleil, mais le jeu en vaut la chandelle. Pendant 3 jours, les amateurs d’électro vont pouvoir alterner baignade et trémoussage du buste sur la plage au son des platines. Et cette année, comme d’habitude, vous devriez trouver de quoi vous sustenter niveau musical.

Chaque soirée propose une quinzaine d’artistes d’horizons plutôt large, mais toujours avec de la grosse star, en tête d’affiche. La première a comme porte-étendard Martin Garrix. A seulement 26 ans, le DJ néerlandais se place comme l’une des principales figures de proue de l’electro, notamment suite à son titre Animals qui tout ravagé sur son passage en 2013. Il sera accompagné au cours de la soirée par le Français Kungs qui lui, se positionne comme l’un des piliers de la scène électronique française, notamment depuis le succès de This Girl en 2016. Dans un autre registre les amateurs de hip-hop pourront aller profiter du rap de Damso, qu’il est parfaitement inutile de présenter, le bonhomme squattant le haut des charts franco-belges depuis plusieurs années.

La seconde soirée s’adresse aux amateurs de techno/minimale, ceux qui aiment agiter les bras pendant 12h sans s’arrêter. À l’honneur, l’un des maestros du genre : Paul Kalkbrenner. Avec une dizaine d’albums dans la besace, il est une superstar de la techno et pose ses platines partout en Europe. À ne pas louper également Charlotte de Witte qui s’engouffre en plein dans la techno des années 2000 et met la misère à la grande majorité de la production actuelle.

La dernière soirée laisse la place à David Guetta. Figure la plus connue de la scène électronique française, cible de toutes les critiques des puristes depuis près de 20 ans, il reste malgré tout LA star que tous les festivals s’arrachent ! Au cours de la soirée, mesdames et messieurs, vous entendrez justement… Bon Entendeur, qui a inondé le web de ses remix et mixtapes. Le Collectif est désormais reconnu dans toute la France pour ses musiques extrêmement travaillées et leur élégance toute cérébrale. Sur les Plages Electro, le temps est bon et le ciel est bleu… On va être bien !

5 au 7 août, Plage du Palais des Festivals, Cannes. Rens : plages-electroniques.com

photo : Les Plages Electroniques © Camille Dufosse

Tags: