Frédéric Viale s’envole

Frédéric Viale s’envole

Jazzman sudiste, l’accordéoniste Frédéric Viale nous offre un nouvel opus, L’Envol, composé de 8 titres inédits et 2 délicieux standards de la chanson française.

C’est à l’âge de 8 ans que Frédéric Viale est initié à la musique par un certain Lucien Galliano, père de Richard. Il étudie par la suite le répertoire de Tony Murena, Gus Viseur, Joseph Colombo, Joss Baselli et participe à de nombreux concours nationaux et européens. Adolescent, il découvre le jazz grâce à Django Reinhardt, Stéphane Grappelli, Charlie Parker et Miles Davis. Il apprend le bandonéon qu’il joue dans des formations qui mettent à l’honneur la culture argentine : Alma Tango, Meditango ou Tango Voz. Désormais en solo ou avec son quartet, Frédéric Viale fait sonner son instrument sur les scènes nationales et internationales.

En 2015, le très renommé fabricant italien Pigini lui offre un accordéon créé pour lui, à sa mesure : le new Cassotto FV, au son puissant, généreux et subtil. Un instrument qu’il manie fabuleusement sur ce 6e opus sorti chez Diapason. L’Envol est pour lui un message d’espoir en cette période difficile, car “les artistes sont là pour apporter un peu de répit à l’âme“, estime-t-il. Il retrouve dans ce disque Natallino Neto, Zaza Desiderio et Nelson Veras avec qui il partage scènes et studios depuis près de 10 ans. Il accueille également la chanteuse Chloé Cailleton et le pianiste Julian Leprince-Caetano. Grâce à son expérience, sa culture musicale et au talent de ses amis musiciens, Frédéric se sent aujourd’hui libre d’innover, jusque dans sa manière de travailler : “J’apporte mes thèmes et donne très peu d’indications aux musiciens“. Enregistré en Italie quelques jours avant le confinement, L’Envol est une respiration dont nous avons tant besoin en ce moment.

L’envol, Frédéric Viale, Diapason. Rens: fredericviale.com