Cinéma du 3e type

Cinéma du 3e type

Cannes se dote d’un cinéma multisalles futuriste à la Bocca, dans son technopôle de la Bastide Rouge : Cinéum. Bourré de nouvelles technologies, avec un design singulier, ce lieu de vie sera géré par des exploitants locaux indépendants (Les Arcades, L’Olympia). Un nouvel espace de liberté est toujours une bonne nouvelle en cette période quelque peu nocive pour la Culture !

Le 3 août dernier, Cineum ouvrait ses portes au public. En 2015, la Mairie avait lancé un appel à projets remporté par les cinémas du centre-ville, Les Arcades et L’Olympia, réu-nis au sein de la Compagnie Cinématographique de Cannes (CCC). Le bâtiment, dessiné par Rudy Ricciotti (notamment le concepteur du Mucem à Marseille), incarne le renouveau du quartier de la Bocca, épicentre du technopôle créatif Bastide Rouge. Avec son Campus Universitaire dédié aux métiers de l’écriture et de la création audiovisuelle ainsi que sa pépinière d’entreprises CréaCannes, ce site s’inscrit dans le projet Cannes On Air, dont l’objectif est de renforcer la fi-lière créative et audiovisuelle.

Des œuvres dans l’œuvre

Pierre Lescure, président du Festival de Cannes, est formel : “Pour que le cinéma reste une culture populaire, les cinémas doivent être beaux.” Résultat : “Un cinéma qui est une œuvre d’art, où se trouvent à l’intérieur d’autres œuvres d’art“, se félicite Philippe Borys-Combret président de la CCC et de Cineum. “C’est une véritable boîte de Pandore du cinéma.” Le collectif Nonotak, composé de l’artiste visuelle Noemi Schipfer et de l’architecte musicien Takami Nakamoto, a investi les sas d’entrée des salles IMAX, Aurore et Screen X. Les installations lumineuses et sonores, signature artistique du duo, ont été spécialement élaborées pour le Cineum. En guise de préambule onirique à la séance, elles dessinent un univers éthéré et radical composé de lignes graphiques magnétiques qui font le pont entre réalité et fiction.

Le design intérieur a lui aussi été profondément réfléchi pour allier fonctionnalité et poésie. Pour cela, Cineum a fait appel à l’artiste et designer israélien Arik Levy. Au 2e étage, il signe un somptueux bar lounge de 200 m2 qui jouxte la salle Lodge. Au 1er niveau, les spectateurs pourront déambuler dans des bulles individuelles en forme de cocons futuristes afin d’y découvrir sur des écrans, du contenu additionnel éditorialisé.

Au rez-de-chaussée, une galerie accueillera des expositions, en fonction des thématiques des films projetés. En ce moment, c’est le pionnier de l’art virtuel et du numérique, Miguel Chevalier qui propose l’exposition Paradis Artificiels, parcours au cœur d’une nature réinventée. S’inscrivant dans une démarche initiée à la fin des années 90 qui se fonde sur l’observation du règne végétal et sa transposition imaginaire dans l’univers numérique, Miguel Chevalier est le créateur de différents herbiers virtuels qui lui permettent de donner vie à des jardins que l’on découvre au cours de l’exposition.

12 salles ultra-modernes

À l’intérieur, tout a été pensé afin que les spectateurs pro-fitent d’un “moment privilégié”, pour les yeux comme pour le corps. Dans le Lodge, salle premium et intimiste, les sièges se déplient jusqu’à ce que l’on soit presque allongé. La salle IMAX offre une qualité d’image incroyable, tandis que la salle ScreenX, qui dispose de 3 écrans et 4 vidéo-projecteurs placés de part et d’autre de l’écran principal, permet une vision à 270° sur toutes les scènes clés du film. Le Cineum s’enorgueillit par ailleurs de proposer une complète immersion sonore dans toutes ses salles, avec des haut-parleurs des murs jusqu’au plafond. Mais la grande fierté de l’équipe du Cineum reste la salle Aurore. Surtout son écran. En temps normal, les toiles de cinéma sont perforées pour laisser pas-ser le son des haut-parleurs, qui se trouvent derrière. Mais ici, non. L’onde sonore est produite devant l’écran, grâce à une technologie née de l’entreprise franco-américaine De-lair Labs, la société américaine DTS et Didier Lozahic.

Au sein du bâtiment de quatre étages, le Cineum Cannes compte 12 salles au total pour une capacité de près de 2 400 places. Il est le premier cinéma de France équipé à 100% en son immersif, et l’un des deux seuls cinémas français équipés à 100 % en projection laser !

Rens: cineum.fr