[INTERDIT] Fantastique Machine

[INTERDIT] Fantastique Machine

Malgré ” l’interdiction ” faite aux lieux culturels de rouvrir (à nouveau) leurs portes ce 7 janvier 2021, et pour marquer (à nouveau) notre mécontentement, nous avons décidé de publier (à nouveau) les articles concernant les événements qui n’auront pas lieu, en apposant cette mention [INTERDIT] dans le titre. Nous n’avons plus envie de simplement nous adapter et de taire les efforts engagés par des centaines d’artistes, de programmateurs, de producteurs, de salariés du secteur culturel pour cette reprise. Leur travail est fait, le nôtre aussi… Pour rien !

On ne quitte plus l’Angleterre avec le collectif La Machine, car après avoir exploré le 221b Baker Street, demeure londonienne de l’excentrique et déjanté Sherlock Holmes imaginé par Sir Arthur Conan Doyle, il continue sa visite de la Londres victorienne avec Docteur Jekyll et le Mystère Hyde, adaptant ainsi la fameuse nouvelle de Robert Louis Stevenson… À découvrir à Anthéa !

Dans l’esprit du romancier écossais vivait l’idée que l’être humain possède une nature double. Selon lui, nous avons tous une bonne et une mauvaise “version”. Toutes deux cohabitent en nous et la mauvaise serait réprimée par la société. Le résultat de ces pensées a débouché sur célèbre ouvrage L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde, parue en 1886. Il s’agit de l’une des premières œuvres à donner vie à un personnage avec un trouble complexe, un trouble de la personnalité et ses pires conséquences. Stevenson a défié la science de l’époque, ainsi que la religion, en inventant une histoire terrifiante et vivante.

Pour ce Docteur Jekyll et le Mystère Hyde, Félicien Chauveau dévoile son objectif : “Faire le lien, voyager, entre le récit biographique d’un auteur et le récit fictif des personnages en se demandant sans arrêt lequel fait appel à l’autre”. Le metteur en scène niçois s’est entouré du fidèle et toujours merveilleux Guillaume Geoffroy dans le rôle-titre, des talents indéniables de son scénographe Jean-Baptiste Nallineau, de l’ingéniosité musicale du contrebassiste Jean-Christophe Bournine (Merakhaazan), auxquels viennent s’ajouter sur scène l’espièglerie de Nikita Cornuault, les expérimentés Paul Chariéras et Claude Boué, sans oublier l’ensorcelante Bénédicte Allard.

Si tout va bien (expression probablement employée plusieurs dizaines de fois dans ce numéro !), cette création sera l’un des spectacles à découvrir en janvier. Parmi eux : Kadoc, du plus drôle des écrivains contemporains français, j’ai nommé Rémi De Vos ; le seul en scène de Pierre Richard, Monsieur X, écrit et mis en scène par Mathilda May, dont vous pouvez retrouver l’interview réalisée à l’occasion de son passage en septembre dernier à Draguignan ; ou encore l’un des succès d’Avignon en 2019, Illusionsd’Ivan Viripaev.

6 au 23 jan 19h30, Anthea, Antibes. Rens: anthea-antibes.fr

(photo : Docteur Jekyll et le Mystère Hyde © Kentin Morgan)